Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage Léger

«J'avais raison»: Legault affirme avoir prédit la montée d'Éric Duhaime

durée 07h00
17 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

François Legault aurait pressenti la montée du Parti conservateur d’Éric Duhaime. «Je vous avais dit que ça allait se resserrer, donc j’avais raison», a−t−il lancé mercredi à son arrivée à la période des questions. 

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) réagissait à la publication d’un nouveau sondage Léger, qui place désormais les conservateurs devant Québec solidaire (QS) et le Parti québécois (PQ).

Le parti d’Éric Duhaime récolterait 14 % des intentions de vote, alors que plusieurs Québécois vivent un ras−le−bol pandémique, contre 12 % pour QS et 11 % pour le PQ. 

Il n’aurait pas réussi à dépasser les libéraux (20 %) et serait encore loin de la CAQ (41 %).

Mais le Parti conservateur se retrouverait soudainement deuxième chez les francophones et troisième chez les 18−34 ans, selon le coup de sonde effectué auprès de 1017 Québécois du 11 au 13 février. 

«Moi, je ne tiens rien pour acquis», a prudemment réagi le premier ministre Legault, pour qui la domination de la CAQ aux prochaines élections n’est pas assurée. 

Dans les corridors de l’Assemblée nationale, le député caquiste de Chauveau, Sylvain Lévesque, a indiqué, lui, ne pas se sentir particulièrement menacé. 

La circonscription de Chauveau, qui se situe à Québec, est dans la mire des conservateurs.

«On est à six mois des élections, a souligné M. Lévesque. Un peu de patience, c’est normal, les gens sont fâchés, il y a une frustration qui s’exprime. (...) Ça ne m’inquiète pas du tout.»

Vous n’avez pas peur de perdre votre siège, lui a demandé un journaliste. «Pas du tout, a−t−il répondu. J’ai un bilan très positif. (...) Un sondage, c’est un sondage.»

Selon la députée indépendante Claire Samson, qui a rejoint les conservateurs, M. Duhaime grimpe dans les intentions de vote parce qu’il tient un discours «inclusif et rassembleur».

En mêlée de presse, elle a prédit que le succès des conservateurs allait perdurer dans le temps. «Les insatisfaits vont être encore là. Les gens ont de la mémoire», a−t−elle déclaré.

Les répondants au sondage Léger ont été recrutés aléatoirement à l’aide du panel en ligne. Il n’est pas possible de calculer une marge d’erreur sur un échantillon tiré d’un panel, mais à titre comparatif, la marge d’erreur maximale pour un échantillon de 1017 répondants est de plus ou moins 3,1 %, et ce, 19 fois sur 20.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...