X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Voyage : de nouveaux assouplissements dès aujourd’hui

durée 10h00
28 février 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Dès aujourd’hui, les voyageurs auront moins de restrictions grâce à plusieurs allégements qui avaient été annoncés le 15 février par le gouvernement canadien.

À l’arrivée au Canada, le dépistage aléatoire des voyageurs considérés comme entièrement vaccinés demeure, mais ils ne seront plus obligés de rester en quarantaine en attendant leur résultat.

Les non-vaccinés devront toujours passer un test à leur arrivée et au huitième jour de leur retour et respecter les 14 jours d’isolement.

Les enfants de moins de 12 ans qui sont accompagnés par des adultes adéquatement vaccinés n’auront plus à rester à la maison en quarantaine avant de pouvoir retourner à l’école, au service de garde ou à leur camp.

Le test de dépistage avant le retour est toujours d’actualité. Par contre, le résultat d’un test antagonique de dépistage rapide de la COVID-19 effectué le jour précédant leur vol ou leur arrivée à la frontière terrestre ou par voir maritime sera accepté tout comme le test moléculaire par PCR effectué au maximum 72 heures avant leur vol ou leur arrivée.

Les tests rapides que les Québécois ont pu recevoir en pharmacie, à l’école ou dans les services de garde éducatifs à l’enfance ne peuvent servir de preuve pour entrer au pays. Il doit être autorisé dans le pays dans lequel le voyageur se l’est procuré et être effectué par un laboratoire, un organisme de la santé ou par des services de télésanté.

Cela fait des mois que le gouvernement du Canada recommandait d’éviter tous les voyages non essentiels à l’extérieur du pays. Maintenant, il est recommandé de prendre des précautions sanitaires spéciales.

Contraintes restantes

Il n’en demeure pas moins que les autorités ont gardé quelques restrictions. Tous les voyageurs, et cela, peu importe la durée du séjour à l’extérieur doivent saisir les renseignements obligatoires dans l’application ArriveCAN. En cas de résultat positif, ils doivent prolonger leur séjour à l’étranger.

En plus des mesures sanitaires canadiennes, les personnes désirant voyager doivent tenir en compte aussi de celles de la destination choisie en plus de s’informer de la situation pandémique.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’Association du transport urbain du Québec rencontre les parlementaires à l’Assemblée nationale 

L’Association du transport urbain du Québec (ATUQ) qualifie de très productives, franches et ouvertes les rencontres de travail sur le transport collectif et ses défis, dont celui de l’électrification des réseaux d’autobus urbain, dans le cadre de la journée avec les parlementaires tenue le 10 mai à l’Assemblée nationale. Plusieurs thèmes ont été ...

13 mai 2022

Legault aux maires: oui au droit de préemption et à l'expropriation

Pour aider les villes à mieux gérer la crise du logement, le premier ministre François Legault s’engage à légiférer rapidement dans le sens de les autoriser à se prévaloir du droit de préemption, une revendication du monde municipal.  Dans un éventuel deuxième mandat, il s’engage aussi à faciliter par voie législative le processus d’expropriation ...

12 mai 2022

Permis d'armes à feu: Ottawa modifie les règles

Le gouvernement libéral a modifié son ébauche de règlement sur les armes à feu, afin de s’assurer qu’un Canadien qui achète une arme possède un permis qui est effectivement valide. Lorsque le projet de loi C−71 a été adopté et qu’il a reçu la sanction royale, en 2019, le gouvernement avait déclaré qu’il obligerait les vendeurs à vérifier la ...