Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Voyage : de nouveaux assouplissements dès aujourd’hui

durée 10h00
28 février 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Dès aujourd’hui, les voyageurs auront moins de restrictions grâce à plusieurs allégements qui avaient été annoncés le 15 février par le gouvernement canadien.

À l’arrivée au Canada, le dépistage aléatoire des voyageurs considérés comme entièrement vaccinés demeure, mais ils ne seront plus obligés de rester en quarantaine en attendant leur résultat.

Les non-vaccinés devront toujours passer un test à leur arrivée et au huitième jour de leur retour et respecter les 14 jours d’isolement.

Les enfants de moins de 12 ans qui sont accompagnés par des adultes adéquatement vaccinés n’auront plus à rester à la maison en quarantaine avant de pouvoir retourner à l’école, au service de garde ou à leur camp.

Le test de dépistage avant le retour est toujours d’actualité. Par contre, le résultat d’un test antagonique de dépistage rapide de la COVID-19 effectué le jour précédant leur vol ou leur arrivée à la frontière terrestre ou par voir maritime sera accepté tout comme le test moléculaire par PCR effectué au maximum 72 heures avant leur vol ou leur arrivée.

Les tests rapides que les Québécois ont pu recevoir en pharmacie, à l’école ou dans les services de garde éducatifs à l’enfance ne peuvent servir de preuve pour entrer au pays. Il doit être autorisé dans le pays dans lequel le voyageur se l’est procuré et être effectué par un laboratoire, un organisme de la santé ou par des services de télésanté.

Cela fait des mois que le gouvernement du Canada recommandait d’éviter tous les voyages non essentiels à l’extérieur du pays. Maintenant, il est recommandé de prendre des précautions sanitaires spéciales.

Contraintes restantes

Il n’en demeure pas moins que les autorités ont gardé quelques restrictions. Tous les voyageurs, et cela, peu importe la durée du séjour à l’extérieur doivent saisir les renseignements obligatoires dans l’application ArriveCAN. En cas de résultat positif, ils doivent prolonger leur séjour à l’étranger.

En plus des mesures sanitaires canadiennes, les personnes désirant voyager doivent tenir en compte aussi de celles de la destination choisie en plus de s’informer de la situation pandémique.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h00

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...

30 janvier 2023

Québec entend acheter trois traversiers .électriques pour Sorel et l'Isle-aux-Coudres

Trois nouveaux traversiers électriques, un pour desservir l’Isle-aux-Coudres et deux pour la traverse Sorel-Saint-Ignace-de-Loyola, seront mis en service à compter de 2030 si tout se déroule comme prévu. La ministre des Transports, Geneviève Guilbault, en a fait l’annonce lundi à Québec. Pour l’instant, Québec a prévu un peu moins de 200 ...