Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

1er avril

COVID-19: fin des tests obligatoires pour les voyageurs vaccinés

durée 18h40
16 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Jean-Michel Lhomme, Journaliste

Le 1er avril marquera une nouvelle étape vers ce que le gouvernement fédéral espère être un retour à la normale.

Dans la continuité des assouplissements déjà mis en place le 28 février, Ottawa annoncera jeudi la fin des tests obligatoires à l’arrivée au Canada, pour les voyageurs présentant un schéma vaccinal complet (deux doses). La mesure sera effective à partir du 1er avril.

Cette annonce intervient dans un contexte où, malgré une légère reprise du nombre de cas en Asie et en Europe, la tendance mondiale est à la levée des principales restrictions encore en vigueur.
 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...