Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Les pharmaciens autorisés à prescrire l'antiviral Paxlovid

durée 07h00
2 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Les pharmaciens du Québec sont désormais autorisés à prescrire l’antiviral Paxlovid aux patients symptomatiques de la COVID−19 qui sont à risque de développer des complications et qui présentent un résultat positif à un test de dépistage, qu’il s’agisse d’un test TAAN ou d’un autotest distribué en pharmacie. 

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et la ministre responsable de l’application des lois professionnelles, Danielle McCann, estiment que l’accès à une ordonnance d’un pharmacien depuis l’une des 1900 pharmacies communautaires du Québec permettra d’offrir des soins de proximité et de favoriser une amorce de traitement plus rapide.

Le 17 mars dernier, le gouvernement du Québec a annoncé que le Paxlovid pourrait être obtenu en pharmacie après l’obtention d’une ordonnance par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée (IPS).

Ce vendredi, les autorités précisent que si deux jours après le début du traitement, la condition du patient évolue défavorablement, le pharmacien devra le diriger vers un médecin ou une IPS.

L’antiviral oral a été approuvé il y a deux mois et demi par Santé Canada. Le Paxlovid vise à réduire la gravité des symptômes de la COVID−19 chez les personnes à risque de développer des complications sérieuses de cette infection. Il diminuerait aussi le risque d’être hospitalisé ou de décéder du coronavirus.

Le traitement au Paxlovid doit être amorcé dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes. Son usage n’est toutefois pas possible chez certains patients en raison d’interactions médicamenteuses ou de contre−indications. 

De plus, selon les données disponibles, l’usage du Paxlovid apparaît non pertinent en l’absence de facteurs de risque de complications. 

Les autorités gouvernementales ajoutent qu’il est essentiel que les personnes qui présentent une condition potentiellement pertinente à l’utilisation du Paxlovid s’assurent de passer rapidement un test de dépistage de la COVID−19 dès l’apparition des premiers symptômes. Si le résultat est positif, elles doivent consulter promptement un pharmacien, un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 10h00

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...

30 janvier 2023

Québec entend acheter trois traversiers .électriques pour Sorel et l'Isle-aux-Coudres

Trois nouveaux traversiers électriques, un pour desservir l’Isle-aux-Coudres et deux pour la traverse Sorel-Saint-Ignace-de-Loyola, seront mis en service à compter de 2030 si tout se déroule comme prévu. La ministre des Transports, Geneviève Guilbault, en a fait l’annonce lundi à Québec. Pour l’instant, Québec a prévu un peu moins de 200 ...