X
Rechercher
Publicité

Pour réduire le nombre d'accidents

Santé-sécurité du travail: le régime intérimaire entre en vigueur aujourd'hui

durée 17h00
6 avril 2022
durée

Temps de lecture :

1 minute

Par La Presse Canadienne

C’est ce mercredi qu’entre en vigueur une partie de la réforme en santé−sécurité du travail, notamment celle qui prévoit un régime intérimaire en matière de prévention et de participation.

Ce régime intérimaire s’appliquera à tous les établissements qui n’ont pas déjà des mécanismes de prévention et de participation. Ceux qui en ont déjà verront ceux−ci continuer de s’appliquer.

Les obligations du régime intérimaire varient en fonction du nombre de travailleurs, soit au moins 20 ou moins de 20 travailleurs.

Dans les milieux de travail où il y a au moins 20 travailleurs, un comité de santé et sécurité doit être mis en place par les employeurs et les travailleurs. Aussi, les travailleurs doivent désigner au moins un représentant en santé−sécurité.

En entrevue mercredi, le président de la FTQ, Daniel Boyer, s’est dit convaincu que ces mesures auront un effet favorable sur les milieux de travail, en réduisant le nombre d’accidents.

Le ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet, précise qu’ainsi, «94 % des milieux de travail seront couverts par des mécanismes de prévention» en santé et sécurité du travail, ce qu’il qualifie d’ «avancée historique».

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’Association du transport urbain du Québec rencontre les parlementaires à l’Assemblée nationale 

L’Association du transport urbain du Québec (ATUQ) qualifie de très productives, franches et ouvertes les rencontres de travail sur le transport collectif et ses défis, dont celui de l’électrification des réseaux d’autobus urbain, dans le cadre de la journée avec les parlementaires tenue le 10 mai à l’Assemblée nationale. Plusieurs thèmes ont été ...

13 mai 2022

Legault aux maires: oui au droit de préemption et à l'expropriation

Pour aider les villes à mieux gérer la crise du logement, le premier ministre François Legault s’engage à légiférer rapidement dans le sens de les autoriser à se prévaloir du droit de préemption, une revendication du monde municipal.  Dans un éventuel deuxième mandat, il s’engage aussi à faciliter par voie législative le processus d’expropriation ...

12 mai 2022

Permis d'armes à feu: Ottawa modifie les règles

Le gouvernement libéral a modifié son ébauche de règlement sur les armes à feu, afin de s’assurer qu’un Canadien qui achète une arme possède un permis qui est effectivement valide. Lorsque le projet de loi C−71 a été adopté et qu’il a reçu la sanction royale, en 2019, le gouvernement avait déclaré qu’il obligerait les vendeurs à vérifier la ...