X
Rechercher
Publicité

Producteurs de grains du Québec et de l'Ontario

Les Producteurs de grains du Québec demandent des mesures pour les droits de douane

durée 07h00
2 mai 2022
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Catherine Deveault

Les Producteurs de grains du Québec et l'Ontario, représentant plus de 50 000 producteurs de céréales et d'oléagineux, demandent au gouvernement fédéral de prendre des mesures pour éliminer le fardeau sur les producteurs agricoles que sont les droits de douane sur les engrais.

L’absence d’action concrète en ce sens aura un impact sur la quantité de grains disponible et potentiellement sur le prix des aliments. De plus, les producteurs de grains de l’est du Canada demandent à l’industrie des engrais d’agir avec intégrité, équité et transparence. 

C'est une période critique pour la production de grains. La disponibilité et le coût des engrais inquiètent beaucoup les producteurs agricoles qui sont prêts à semer leurs cultures. Les grains semés aujourd'hui et dans les prochains jours auront une incidence directe sur la quantité de grains disponible au moment de la récolte pour nourrir les gens et les élevages du Canada ainsi qu'ailleurs dans le monde. Les producteurs agricoles sont prêts à semer leurs cultures et à maximiser la quantité à récolter, mais les décideurs politiques, les entreprises d'engrais et d'autres acteurs de la chaîne de valeur agricole doivent travailler ensemble pour répondre à la crise alimentaire qui se déroule dans le monde à la suite de cette invasion russe en Ukraine.

« L'invasion de l'Ukraine continue de s'intensifier et ses impacts sur le système alimentaire mondial augmentent. Il est vital que le gouvernement canadien atténue l’impact pour les producteurs agricoles qui ne peuvent pas supporter ces coûts supplémentaires. L’une des plus grandes préoccupations des producteurs de grains pour les semis est le manque d’engrais et les coûts additionnels très élevés. C’est certainement un moment marquant et même historique pour nos partenaires de l’industrie des fertilisants pour confirmer les valeurs d’intégrité, d’équité et de transparence », affirme M. Brendan Byrne, président des Grain Farmers of Ontario.

« C’est une crise globale. Les producteurs agricoles sont prêts à relever ce défi et à semer, mais nous ne pouvons assumer ces coûts supplémentaires pour y arriver. Nous comprenons les raisons de la mise en œuvre de ce tarif, mais la pression sur notre système alimentaire n’est pas acceptable et le gouvernement doit agir maintenant pour soutenir les producteurs agricoles. Cette pénurie d'engrais et cette augmentation des coûts vont rendre ce printemps difficile et potentiellement compromettre la récolte, ce qui pourrait être dévastateur alors que le monde fait face à une pénurie de grains et de nourriture. Les producteurs de grains de l'est du Canada doivent avoir accès aux outils qui permettront de produire une récolte abondante et de qualité », affirme M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec. 

Restrictions et aux tarifs

Les Producteurs de grains du Québec et de l'Ontario sont unis pour déclarer qu'il n'est pas acceptable que les entreprises agricoles paient les coûts supplémentaires liés à l’approvisionnement en engrais dus aux restrictions et aux tarifs. Les producteurs de grains du Québec et de l'Ontario ont besoin que le gouvernement fédéral accorde un allègement immédiat des tarifs et contribue à garantir qu'il y a suffisamment d'engrais au Canada pour la production de grains au Québec et en Ontario.

Malgré des réunions, des correspondances répétées et des confirmations que le gouvernement travaille à trouver une solution, le gouvernement fédéral n'a pas annoncé de moyens concrets. Les producteurs de grains font leur part cette année en semant les champs et en réalisant toutes les opérations nécessaires pour récolter le plus de grains possible. Les producteurs agricoles demandent d’agir maintenant.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...

durée Hier 7h12

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...

18 mai 2022

Soins de longue durée : le rapport de la VG confirme le retard du Québec 

Les constats de la vérificatrice générale (VG), Guylaine Leclerc, sur les  soins et l’hébergement de longue durée confirment ce que le Réseau FADOQ dénonce depuis de  nombreuses années : le laxisme et l’inaction des différents gouvernements successifs font en sorte que  nous ne prenons pas convenablement soin des personnes aînées.  « Nous savions ...