Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Par la Fédération québécoise des municipalités

François Legault salué pour son engagement dans la couverture cellulaire

durée 07h00
30 mai 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) se dit heureuse de l’engagement annoncé jeudi dernier, par le premier ministre François Legault, visant à compléter le réseau cellulaire dans toutes les régions du Québec, lors de son prochain s’il est réélu le lundi 3 octobre prochain.
 
C'est dans le cadre de l’Assemblée des MRC de la Fédération que cette annonce a été faite. Rappelons que ce dossier, prioritaire pour la FQM et les régions, constituait la principale demande de la FQM soumise au ministre des Finances du Québec, Éric Girard, lors d’une rencontre de consultation prébudgétaire en février dernier. 
 
« La couverture cellulaire sur tout le territoire du Québec est un besoin essentiel, tant en matière de vie sociale, d’économie que de sécurité pour les citoyennes et citoyens. À titre de porte-parole des régions, la FQM a fait de ce dossier une demande prioritaire pour le prochain gouvernement. Nous sommes heureux de voir que, déjà, un premier engagement est pris aujourd’hui », a mentionné Jacques Demers, président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog.

Un sujet qui touche plusieurs municipalités de la région de Lanaudière. Rappelons que dans le dernier budget du Québec 2022-2023, présenté en mars dernier par le ministre des Finances, une section est dédiée à l'amélioration de la couverture mobile des zones habitées. 

Celle-ci est nécessaire selon le gouvernement actuel pour répondre à des enjeux de sécurité sur les routes du Québec et de connectivité sur le territoire et pour contribuer à mettre en place les conditions préalables à l'hyperconnectivité.

Pour ce faire, des investissements de 30 millions de dollars en 2022-2023 et de 20 millions de dollars en 2023-2024 sont prévus afin de réaliser une cartographie des besoins ainsi que les premiers travaux de couverture.

À propos de la FQM

Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) fait entendre la voix des régions du Québec. Convaincue que la force du nombre peut faire la différence, la FQM réunit plus de 1 000 membres répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Elle leur accorde une priorité absolue et défend avec détermination leurs intérêts politiques et économiques. Elle favorise l’autonomie municipale, travaille activement à accroître la vitalité des régions et offre un large éventail de services aux municipalités et MRC.

Le dynamisme, la créativité, ainsi que l’esprit de concertation et d’innovation qui anime les élus municipaux inspirent ses réflexions et façonnent ses actions au quotidien.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...