Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Bouclier anti-inflation

Québec instaure un plafond d'augmentation de 3 % à plusieurs tarifs

durée 14h30
16 novembre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le gouvernement Legault déploie un nouveau volet du bouclier anti-inflation qu’il avait promis en campagne électorale.

Cette fois, c’est un plafond de 3 % imposé à l’indexation de nombreux tarifs de services gouvernement. Ces tarifs, qui sont liés au taux d’inflation, auraient subi des augmentations dépassant les 6 % sans cette mesure.

Le plafond s’applique à des tarifs dont l’indexation était prévue à compter du 1er janvier, notamment les permis de conduire, l’immatriculation, la contribution payée dans les CHSLD et les frais pour une chambre privée ou semi-privée à l’hôpital.

Selon le ministre des Finances, Eric Girard, qui a procédé à cette annonce mercredi, la différence entre l’indexation de 3 % et celle qui aurait été liée au taux d’inflation se traduira par un manque à gagner d’un peu plus de 330 millions $ dans les coffres de l’État.

D’autres plafonnements à 3 % sont prévus pour les tarifs qui doivent être indexés d’ici au 30 juin prochain. L’un d’entre eux est déjà connu puisque le gouvernement Legault a déjà fait part de son intention d’imposer ce plafond aux tarifs d’électricité d’Hydro-Québec.

Un projet de loi doit être déposé à cet effet au cours des prochaines semaines. Le ministre Girard a prévu maintenir ce plafonnement durant quatre ans. 

Cette mesure vient s’ajouter au versement de montants uniques que Québec a prévu verser aux contribuables gagnant moins de 100 000 $ d’ici la fin de l’année.

Les montants seront de 600 $ pour ceux dont le revenu net est inférieur à 50 000 $ et de 400 $ pour ceux dont le revenu net se situe entre 50 000 $ et 100 000 $.

Dans ce dernier cas, la dépense est de l’ordre de 3,5 milliards $ et touchera quelque 6,5 millions de contribuables.

Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2024

Alerte: le ministre du Travail, Seamus O'Regan, quitte le cabinet

Le ministre du Travail et des Aînés, Seamus O'Regan, quitte le cabinet de Justin Trudeau et ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales, selon deux sources bien au fait de la situation. Le ministre de 53 ans a été élu au Parlement en 2015 et fait partie du cabinet depuis 2017. Il a été à la tête de plusieurs ministères. Plus de ...

17 juillet 2024

L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...

16 juillet 2024

Le ministre Champagne croit qu'il faut se pencher sur la sécurité des élus fédéraux

François-Philippe Champagne croit que le temps est venu de se pencher sur la sécurité des membres du gouvernement fédéral, les ministres fédéraux n’ayant pas de gardes de sécurité qui les accompagnent dans leurs déplacements. Interrogé sur cette question dans la foulée de l’attentat contre l'ex-président américain Donald Trump, samedi, le ...