Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des fonctionnaires sont mandatés

Québec mènera une enquête générale sur les inconduites sexuelles en milieu scolaire

durée 09h00
22 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, a annoncé mardi le déclenchement d'une enquête «de portée générale» à la suite de multiples dénonciations et d'allégations d'inconduites de nature sexuelle ou de comportements inadéquats dans le réseau scolaire. 

M. Drainville a indiqué avoir mandaté des fonctionnaires pour qu'ils fassent la lumière «concernant toute situation impliquant des comportements pouvant raisonnablement faire craindre pour la sécurité physique ou psychologique des élèves, incluant celles qui seraient portées à l'attention du ministère de l'Éducation». 

Le ministre venait d'être interpellé au Salon bleu par la députée de Québec solidaire Ruba Ghazal à propos d'agressions sexuelles dont auraient été victimes des élèves d'une école secondaire de Cowansville, en Estrie. 

Ces jeunes et leurs parents ont dénoncé ces gestes auprès de la direction de l'école et du centre de services scolaire, «mais rien n'a été fait pour réellement les protéger», a déploré la porte-parole solidaire en matière d'éducation.

M. Drainville a confirmé avoir signé tout juste avant d'entrer en chambre une lettre donnant le feu vert à une enquête générale, qui pourrait aussi inclure la situation à Cowansville. 

Mme Ghazal a réclamé une loi similaire à celle qui s'applique dans les cégeps et les universités afin de renforcer les moyens pour prévenir les violences à caractère sexuel.  

«Ce serait même complémentaire au travail du Protecteur national de l'élève, que j'ai rencontré récemment. Il m'a dit que d'avoir une loi cadre, ça pourrait même l'aider dans son travail. C'est complémentaire, ce n'est pas en contradiction», a-t-elle soutenu. 

M. Drainville a répondu que des protecteurs régionaux de l'élève vont entrer en fonction à partir de septembre prochain, et qu'ils pourront «se saisir prioritairement des cas de violence sexuelle dans les écoles». 

Frédéric Lacroix-Couture, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...

17 avril 2024

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...