Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’année financière 2022-2023 se soldera par un déficit de 43,0 milliards $

Points saillants du budget du gouvernement fédéral

durée 08h00
29 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Voici les points saillants du budget présenté mardi par la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland:

Le gouvernement revoit à la baisse ses prévisions quant au solde budgétaire, par rapport à l’énoncé économique de l’automne dernier. Ainsi, l’année financière 2022-2023 se soldera par un déficit de 43,0 milliards $, comparativement à 36,4 milliards $ prévu à l’automne.

Pour l’année financière 2023-2024, Ottawa prévoit maintenant un déficit de 40,1 milliards $, par rapport à 30,6 milliards $ prévu à l’automne. Le retour à l’équilibre budgétaire qui était prévu pour l’année financière 2027-2028 (excédent prévu de 4,5 milliards $ dans la mise à jour économique de l’automne) n’apparaît maintenant plus à l’horizon, puisque le gouvernement prévoit un déficit de 14 milliards $ en 2027-2028.

Le gouvernement prévoit une croissance économique de 0,3 pour cent en 2023 (en baisse par rapport à la prévision de 0,7 pour cent de la mise à jour de l’automne), suivie d’un rebond à 1,5 pour cent en 2024 (en baisse par rapport à la prévision de 1,9 pour cent à l’automne).

Ottawa annonce un remboursement unique pour les articles d’épicerie pour 11 millions de personnes et de familles à revenu modeste. La mesure prendra la forme d’un remboursement de TPS et coûtera au total 2,5 milliards $. Les couples avec deux enfants pourront toucher jusqu’à 467 $, alors que le remboursement pourrait atteindre 234 $ pour les personnes seules et 225 $ pour les personnes âgées.

Ottawa met en place plusieurs crédits d’impôt dans le cadre de sa stratégie pour le développement d’une économie «propre», notamment un crédit remboursable de 15 % pour la production d’électricité propre (dont l’hydroélectricité et le nucléaire), un crédit de 30 % pour de l’équipement lié aux technologies propres ainsi qu’un crédit de 15 à 40 % pour l’hydrogène propre. Ottawa bonifie aussi un crédit actuel pour le captage et le stockage du carbone.

Le gouvernement prévoit 13 milliards $ sur cinq ans pour la mise en place d’un Régime canadien de soins dentaires, qui devrait coûter 4,4 milliards $ par année par la suite. La somme de 13 milliards $ représente une augmentation de plus de 7 milliards $ par rapport à l’évaluation précédente. 

Ottawa entend réduire progressivement de 3 % les dépenses des ministères et organismes fédéraux d’ici 2026-2027. Cette mesure devrait se traduire par des économies de 7 milliards $ sur quatre ans à compter de 2024-2025, et de 2,4 milliards $ par année par la suite.

Ottawa annonce la conclusion d’ententes avec Visa et Mastercard afin de réduire les frais de transactions par cartes de crédit pour les petites entreprises. Plus de 90 % des entreprises qui acceptent des cartes de crédit au Canada obtiendront ainsi une réduction de leurs frais de transactions pouvant atteindre 27 %.

Ottawa porte de 5000 $ à 8000 $ le plafond applicable aux retraits dans les régimes enregistrés d’épargne-études. Pour les étudiants à temps partiel, le plafond passe de 2500 $ à 4000 $.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Les membres du SPGQ ont approuvé l'entente de principe à 95 %

Les employés de la fonction publique représentés par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) ont approuvé l'entente de principe avec Québec à 95 %, a annoncé le syndicat vendredi matin. Selon le SPGQ, 83 % de ses 26 000 membres ont participé au vote. L'entente comprend une augmentation salariale de 17,4 % sur cinq ans, ...

20 juin 2024

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

19 juin 2024

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...