Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conventions collectives

Les deux fédérations syndicales d'enseignants, en grève, déplorent le peu d'avancées

durée 15h00
11 décembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Les deux fédérations qui représentent les enseignants du primaire et du secondaire en grève, la FSE et la FAE, déplorent le peu d'avancées aux tables de négociations ces derniers jours.

La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) estime pourtant avoir fait «une très grande concession» en ce qui a trait à l'affectation des enseignants aux classes.

Tant la Fédération des syndicats de l'enseignement, affiliée à la CSQ, qui représente 95 000 enseignants, que la FAE, qui en représente 66 000, ont déploré lundi le peu de progrès dans le dossier qui leur tient le plus à coeur: la composition de la classe.

«Il faut nous redonner des classes équilibrées», a lancé la présidente de la FSE, Josée Scalabrini, en point de presse.

L'intégration dans les classes régulières d'enfants ayant des difficultés d'adaptation ou d'apprentissage a rendu plus lourde la tâche des enseignants, qui n'ont pas toujours le soutien requis ni la formation nécessaire.

Le gouvernement du Québec se dit conscient du problème mais, dans un contexte de pénurie d'enseignants et de difficulté à recruter des professionnels spécialisés dans le soutien à ces enfants, il propose d'autres solutions, comme des «aides à la classe».

Mais les syndicats répliquent que ces aides à la classe seraient en nombre insuffisant et qu'elles ne peuvent remplacer l'aide d'un professionnel qualifié en orthophonie ou en psychoéducation, par exemple.

De son côté, la FAE estime avoir déjà fait suffisamment de concession dans sa négociation avec Québec. La présidente, Mélanie Hubert, a révélé lundi avoir assoupli sa position sur l'affectation des enseignants aux classes en juin plutôt qu'en août. Mais cela n'a pas suffi et le gouvernement lui a demandé de faire d'autres compromis, a-t-elle dénoncé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...

26 février 2024

L'ombudsman de la Défense demande aux députés de rendre son bureau indépendant

L'ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes demande aux députés de régler un conflit d'intérêts évident et de rendre son bureau indépendant. Gregory Lick a soulevé lundi au comité de la défense de la Chambre des communes que son bureau relève du ministre de la Défense, même s'il est censé superviser ce ministère. M. ...

26 février 2024

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Le Conseil du patronat du Québec implante son projet visant à favoriser le maintien en emploi des travailleurs de 60 ans et plus, ou leur embauche, avec l'aide d'une subvention de près d'un million de dollars du ministère de l'Emploi. Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, la ministre de l'Emploi, Kateri Champagne Jourdain, a ...