X
Rechercher
Publicité

90 chiens saisis en Montérégie

durée 00h00
3 septembre 2013
durée

Temps de lecture :

1 minute

Par Gabrielle Lachance
4ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

La SPCA de Montréal a saisi, le mardi 3 septembre, 90 chiens dans un élevage commercial situé en Montérégie. L’opération s’est effectuée avec l’aide du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ainsi que de la Humane Society International/Canada.

Selon un communiqué de la SPCA Montréal, l’éleveur en question avait déjà reçu des amendes pour maltraitance envers les animaux.

«Puisque les procédures judiciaires sont en cours contre cet éleveur, nous ne pouvons dévoiler aucun détail le concernant, dont la ville où a eu lieu la saisie», a spécifié Alanna Devine, directrice de la défense des animaux, SPCA de Montréal, en entrevue avec TC Média.

Les 90 bêtes sont, pour l'instant, sous la garde de la SPCA Montréal. Il s’agirait de chiens de petites et grandes tailles, dont des Chihuahua et Yorkshire terrier.

«Ces chiens vivaient dans des habitats non-convenables. Par exemple, l’odeur d’urine et d’ammoniac était extrêmement forte. Et comme il y avait absence de soins de santé, ils ont développé de multiples problèmes, dont aux oreilles et aux dents», a affirmé Mme Devine. «Nous sommes soulagés que ces chiens pourront désormais recevoir l’attention et les soins vétérinaires dont ils ont si désespérément besoin.»

Selon la directrice, le but de la SPCA est d’obtenir la garde légale de ces animaux et, par la suite, leur trouver des familles adoptives. «Pour cela, il faudra que soit le propriétaire renonce à ses droits sur les chiens ou qu’un juge décide que nous obtenions la garde. C’est pourquoi nous avons entamé des procédures judiciaires», a-t-elle mentionné.

 

commentairesCommentaires

4

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • LD
    lise dutrisac
    temps Il y a 8 ans
    bravo a vous il sont maintenant en securite si vous avez besoin f a je peux vous aider mais ils faut qu ils aiment les chats
  • C
    C,L
    temps Il y a 8 ans
    Merci et bravo pour avoir venu en aide a c'est chiens. il faudrait avoir des loi plus drastique pour que ce genre de situation pour que cela cesse de se reproduire...les coupable s'en sorte avec amande et recommence... Par contre dans votre article, il aurait été intéressant avoir plus d'information sur le lieux plus précis ou encore ce qu'il advient des animaux après la saisi ..je trouve que l'ont aurait pu pousser un peux plus l'information... merci
  • AV
    Annette Voyer
    temps Il y a 8 ans
    Bravo pour le bon travaille il faudrait une loi plus sévere Si vous avez besoin d'une place pour placer une chien fel ou max il me fera plaisir de vous aider Bien a vous A . Voyer
  • DD
    Danielle Dupuis
    temps Il y a 8 ans
    Mais qu'est-ce que le gouvernement attend pour arrêter c'est monstre de faire du mal aux animaux.Mon Dieu mais ca pas de bon sens de laisser c'est fou en liberté et recommencer a chaque fois de faire du mal encore et encore.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...

Pénurie de main-d’œuvre en protection de la jeunesse en Montérégie

Préoccupée par le manque de main-d’œuvre dans les établissements du centre jeunesse de la Montérégie à la veille de la période estivale, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) tend la main au CISSS de la Montérégie-Est afin de mettre en place des solutions novatrices contribuant à attirer et à ...

21 mai 2022

La traditionnelle fête québécoise des arbres célèbre ses 140 ans

 En cette année 2022, le Mois de l’arbre et des forêts célèbre son 140e anniversaire. En effet, c’est en 1882 qu’a été instaurée la tradition québécoise de célébrer les arbres dans toute la province.  Le 27 mai 1882, plus exactement, le lieutenant-gouverneur de l’époque, l’Honorable Théodore Robitaille, proclame dans la Loi sur les terres et ...