X
Rechercher
Publicité

En mode virtuel

Le DPJ de la Montérégie présente son bilan annuel

durée 07h00
24 septembre 2021
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est sous la thématique « Les enfants, notre priorité! » que ce 18e bilan  des DPJ a été présenté aux médias de la région en mode virtuel. Malgré le contexte actuel, Marie-Josée Audette, directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie et son équipe sont  déterminés à améliorer ce qui doit l’être et à mettre en lumière leur engagement renouvelé, solide et immuable pour lutter contre la maltraitance des enfants.  

« Le Bilan de cette année nous rappelle qu'il faut, plus que jamais, travailler en amont avec tous les organismes qui interviennent de près ou de loin auprès des jeunes. Plusieurs étapes peuvent être faites avant d'arriver à un signalement. Par exemple, les intervenants des milieux scolaires et des CLSC peuvent devenir de précieux alliés sur le terrain. D'autres liens peuvent être faits pour assurer un filet de sécurité à l'enfant, un cercle de bienveillance à l'image de ce qui est mis de l'avant dans la Commission Laurent. La première étape pour y arriver sera les changements législatifs à la Loi sur la protection de la jeunesse en septembre », indique-t-elle d'entrée de jeu. 

Un accent particulier est mis sur le travail titanesque accompli au cours de la dernière année par les intervenants et leurs collaborateurs. Investis auprès des jeunes, ils ont fait preuve de proactivité pour aider et demeurer en lien avec les enfants et leur famille. Leur présence attentive et leurs interventions ont permis de bien prendre soin des enfants et d’éviter de nombreux drames. 

Statistiques provinciales 2020-21 : 

- Nombre de signalements traités : 117 904, soit 323 situations d’enfant signalées/jour. C’est une très légère diminution des signalements traités comparativement à l’exercice 2019-2020. 

- Nombre de signalements retenus : 44 728. C’est une hausse des signalements retenus de 2,7 % comparativement à l’exercice 2019-2020. 

- Le taux de rétention des signalements est de 37.9 %. L’an dernier il était de 36,8 % et en 2918-2019 de 39.3 %.  

- Les signalements proviennent toujours en majorité des employés d’organismes publics (33 %); les proportions n’ont presque pas bougé par rapport aux années précédentes.  

- Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par le DPJ est toujours le milieu familial (55,4 %). On constate par ailleurs qu’une plus grande proportion d’enfants demeure avec une personne significative (13 %). 

Statistiques régionales 2020-21 : 

- Nombre de signalements traités : 17 837, soit 48 situations d’enfant signalées/jour. C’est une très légère diminution des signalements traités comparativement à l’exercice 2019-2020. 

- Nombre de signalements retenus : 5 850. C’est une très légère baisse des signalements retenus de 0,6 % comparativement à l’exercice 2019-2020. 

- Le taux de rétention des signalements est de 32,8 %. L’an dernier il était de 33,4 % et en 2018-2019 de 40,8 %.  

- Les signalements proviennent toujours en majorité des employés d’organismes publics (33 %); les proportions n’ont presque pas bougé par rapport aux années précédentes.  

- Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par le DPJ est toujours le milieu familial (46 %). On constate par ailleurs qu’une plus grande proportion d’enfants demeure avec une personne significative (14 %). 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

Donnez un « coup de pouce vert » aux espèces indigènes dans votre voisinage

À l’approche de la belle saison, nombre de personnes préparent l’aménagement de leurs arrière-cours, plates-bandes, jardins et balcons. Dans la foulée de populaires campagnes de sensibilisation telle que « En mai, laissez pousser » des deux printemps derniers, incitant le public à offrir des vacances à leur tondeuse, Conservation de la nature ...

18 mai 2022

La reprise des voyages et les mesures sanitaires ne font pas bon ménage aux aéroports

Il y a tellement de vols qui arrivent de l’étranger dans les aéroports canadiens que les voyageurs doivent parfois attendre dans l’avion pendant plus d’une heure après l’atterrissage parce qu’il n’y a pas assez de place dans l’aérogare pour contenir les files d’attente, déplore le Conseil des aéroports du Canada. L’organisme blâme les mesures ...

18 mai 2022

La CMM lance une plateforme de participation et une consultation sur les Montérégiennes

Afin d’encourager la participation citoyenne dans le cadre de ses divers projets et processus décisionnels, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) lance une plateforme participative ainsi qu’une première démarche de consultation en ligne portant sur les collines Montérégiennes et d’Oka. Accessible via le site Web de la CMM, cette ...