Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Vaccination des 5-11 ans

« Le vaccin est efficace et sécuritaire », indique Dre Julie Loslier.

durée 17h00
25 novembre 2021
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une nouvelle étape de la campagne de vaccination contre la COVID-19 est franchie dès aujourd’hui alors que débute la vaccination des jeunes âgés de 5 à 11 ans.

Pour favoriser la vaccination des enfants et répondre le mieux possible aux besoins exprimés par les parents, des équipes se rendront dans toutes les écoles primaires de la Montérégie pour vacciner les élèves. Au cours des prochains jours, les parents seront invités à inscrire leurs enfants par le biais de la plateforme du Centre de services scolaires et à remplir le formulaire de consentement sur Clic santé pour que leurs enfants puissent recevoir le vaccin en même temps que les autres élèves de leur classe.

Des cliniques de vaccination seront également ouvertes les soirs et les week ends pour permettre aux parents qui le souhaitent d’accompagner leurs enfants lors de la vaccination. Ces parents devront prendre rendez-vous à cette adresse : Québec.ca/vaccinCOVID Les directions de vaccination de tous les CISSS de la Montérégie ont rivalisé d’imagination pour décorer et animer leurs centres de vaccination afin de rendre l’expérience la plus agréable possible pour cette jeune clientèle.

La directrice de santé publique de la Montérégie invite les parents à faire vacciner leurs enfants contre la COVID. « Je sais qu’il y a des parents qui attendent ce moment depuis longtemps alors que d’autres sont plus hésitants. La COVID circule encore en Montérégie, particulièrement chez les personnes qui ne sont pas vaccinées. Le vaccin est efficace et sécuritaire. C’est le meilleur moyen dont nous disposons pour freiner la propagation du virus », indique Dre Julie Loslier.

Actuellement, c’est chez les enfants de moins de 10 ans qu’on trouve la plus grande proportion de cas de COVID-19 dans la région. En Montérégie, un peu plus de la moitié des éclosions actives sont dans le milieu scolaire, principalement dans les écoles primaires.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 novembre 2022

Santé publique : la grève de trois jours des professionnels débute

Les professionnels de l’Institut national de santé publique (INSPQ) ont amorcé lundi matin une grève de trois jours. Ils ont manifesté à Montréal et à Québec, devant l’Assemblée nationale, dans ce contexte. Ce sont 400 professionnels: des conseillers scientifiques, des agents d’information, des analystes en informatique, notamment, qui sont ...

24 novembre 2022

Les pédiatres révisent leurs recommandations sur le temps d'écran des tout-petits

La Société canadienne de pédiatrie a abandonné sa directive d'il y a cinq ans qui limitait le «temps d'écran» pour les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire: elle encourage plutôt les parents à accorder la priorité aux émissions éducatives, interactives et adaptées à l’âge.  Dans de nouvelles directives publiées jeudi, la Société ...

22 novembre 2022

Il n'y a jamais eu autant d'infirmières au Québec, rapporte leur ordre prof0essionnel

Le nombre d’infirmières a encore crû au Québec au cours de la dernière année, confirme mardi l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Et l’Ordre remarque une hausse de l’effectif dans le secteur privé. Selon les statistiques annuelles qui viennent d’être publiées par l’OIIQ, 82 271 infirmières étaient inscrites au tableau de l’Ordre, le ...