Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Gestion de la crise de la COVID-19

Visites dans les CHSLD: Dubé refuse de dire s'il a tous les rapports en main

durée 12h00
26 novembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, refuse de dire s’il a en main tous les rapports d’inspection réalisés à la suite de « visites de vigie » dans des CHSLD au printemps 2020.

La question lui a été posée à trois reprises, jeudi, par le député libéral Marc Tanguay. Le ministre s’est levé trois fois pour demander que l’on respecte le processus d’enquête de la coroner.

Toute la semaine à l’Assemblée nationale, l’opposition a maintenu la pression sur le gouvernement Legault afin qu’il s’explique sur sa gestion de la crise dans les CHSLD, qui a fait 4000 morts en quatre mois. 

Jeudi, M. Tanguay a voulu savoir si le ministre avait en sa possession toutes les grilles d’inspection qui ont été remplies manuellement par les employés effectuant les visites de vigie.

Il a plaidé que les informations contenues dans ces grilles étaient «névralgiques», car elles expliquaient les conditions d’hébergement des aînés lors de la crise.

« Il est (...) inacceptable que le ministre ne daigne pas répondre à une question simple: les grilles de visites remplies manuellement au plus fort de la crise sont−elles disponibles oui ou non dans leur entièreté?

« Il noie le poisson et (...) ne fait qu’ajouter une couche d’opacité dans une recherche de vérité que l’on veut pour tous les Québécois et pour les familles endeuillées », a déploré en entrevue M. Tanguay. 

Les visites de vigie dans les CHSLD n’ont commencé que le 14 avril 2020, après la découverte de la tragédie au CHSLD Herron.

La sous−ministre adjointe Natalie Rosebush a déclaré le 16 novembre dernier devant la coroner Géhane Kamel qu’il n’y avait pas de consigne à l’époque de conserver ce qui était rempli par les inspecteurs.

La haute fonctionnaire a expliqué que les inspecteurs consignaient des informations dans un fichier qui «écrasait» les constats notés lors de visites précédentes.

Aucun rapport n’a été détruit, a plutôt affirmé le premier ministre François Legault cette semaine, à l’Assemblée nationale. Des copies de secours permettraient l’accès aux données «écrasées».

La coroner a depuis convoqué de nouveau Mme Rosebush et l’entendra la semaine prochaine.

La ministre responsable des aînés durant la pandémie, Marguerite Blais, est en arrêt de travail et ne répondra pas aux questions de la coroner. Le bureau de Mme Blais ignore quand elle sera de retour.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...