Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Point de presse du ministre de la Santé

COVID-19: un premier cas de variant Omicron confirmé au Québec

durée 18h34
29 novembre 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Un premier cas de variant Omicron de la COVID-19 a été confirmé au Québec, a indiqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en conférence de presse, lundi, pour faire le point sur la pandémie.

Il a aussi été informé dans les dernières heures, par son homologue fédéral, que 115 voyageurs arrivant de pays du sud de l’Afrique, où le variant a été détecté, ont été appelés pour passer un nouveau test de dépistage du coronavirus et se placer en quarantaine.

Le ministre a également expliqué qu'il faudra attendre deux semaines avant de connaître les résultats des analyses des experts pour savoir si le variant est résistant au vaccin et s’il est plus virulent et plus contagieux que les autres, comme le Delta.

Une raison de plus, « devant les incertitudes »,  pour que la population québécoise demeure« hyper-vigilante », a souligné Christian Dubé, en continuant de respecter les consignes sanitaires, soulignant que la pandémie n’est toujours pas terminée. « « On ne veut pas inquiéter les gens mais on veut qu'ils soient conscients de la situation. »

Il a aussi lancé ce même message de prudence aux voyageurs québécois qui doivent partir à l’étranger prochainement puisque la situation pourrait « évoluer rapidement. »

Se faire vacciner
Sur la hausse récente du nombre de cas positifs à la COVID-19 — 6 300 en une semaine, M. Dubé a précisé que le majorité étaient des personnes non-vaccinées.

Parmi ceux-ci, on compte des jeunes de 5 à 11 ans mais le ministre assure que les chiffres seront à la baisse puisque la vaccination de cette catégorie de la population est bien entamée alors que 200 000 des 600 000 jeunes ont déjà reçue une première dose ou pris rendez-vous pour ce faire « C'est une bonne nouvelle ».

Il a répété plusieurs fois au cours de la conférence de presse « d'aller se faire vacciner » aux personnes qui n'ont toujours pas procédé en la matière et invité fortement les 70 ans et plus de se faire administrer leur troisième dose de vaccin contre la COVID−19.

Pour sa part, le directeur national de la Santé publique, Dr Horacio Arruda, a indiqué qu'il était encore trop tôt pour établir quelles seront les directives de rassemblement pour la période des Fêtes. « Dès qu'on se sentira assez solide, on avisera », a-t-il conclu.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...