Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des services sont compromis partout

Les vétérinaires se disent à bout de souffle

durée 15h00
11 janvier 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les médecins vétérinaires du Québec se disent à bout de souffle et affirment que les services vétérinaires sont actuellement compromis partout dans la province.

C’est le constat que l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec peut dresser en ce début d'année marquée par une recrudescence de la pandémie de COVID-19.

« Nous recevons chaque jour, des courriels et des lettres de médecins vétérinaires au bout du rouleau qui n'arrivent pas à prendre le dessus. Le personnel manque, les rendez-vous doivent être reportés de plusieurs semaines et la clientèle est en colère devant cette incapacité à obtenir des soins pour ses animaux », relate le Dr Gaston Rioux, président de l'Ordre.

L'organisme qui regroupe plus de 2 675 médecins vétérinaires ajoute qu’il est extrêmement préoccupé, tant par la santé physique et mentale de ses membres que par les grands problèmes d'accessibilité aux services vétérinaires qui ont cours partout dans la province.

Situation difficile

La situation est difficile pour les médecins vétérinaires, mais aussi pour les propriétaires d'animaux qui peinent à accéder tant à des soins de base qu'à des soins d'urgence.

L'Ordre craint que les impacts se multiplient sur la santé et le bien-être des animaux, mais aussi en matière de santé publique.

« Quand les médecins vétérinaires ne suffisent pas à la tâche, ils doivent relayer au second rang les traitements préventifs comme les vaccins. Le risque d'observer une augmentation de maladies animales dans les prochains mois est bien réel. Certaines de ces maladies sont transmissibles aux humains, les propriétaires d'animaux doivent être vigilants », prévient le Dr Rioux.

Consignes pour les propriétaires d'animaux

Afin d'éviter que la situation ne se détériore dans le temps, l'Ordre des médecins vétérinaires invite les propriétaires d'animaux à la patience, à la compréhension et au calme.

De plus, il émet les recommandations suivantes :

• Évitez les contacts entre vos animaux et ceux des autres, surtout si votre animal n'est pas à jour dans sa vaccination et s'il présente des symptômes.

• Évitez les endroits publics et les parcs à chiens.

• Vérifiez l'accessibilité aux soins vétérinaires dans votre région et connaissez vos options en cas d'urgence.

• Demeurez à l'affût de la santé de votre animal, n'attendez pas que la situation soit critique pour contacter votre médecin vétérinaire.

• Soyez au fait des obligations des médecins vétérinaires en cas d'urgence, mais aussi de vos responsabilités en tant que propriétaire d'animal.

Davantage d'explications sur la situation ainsi que des conseils pour les propriétaires d'animaux sont disponibles sur le site de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec au www.omvq.qc.ca.

Problématique multifactorielle

Le problème d'accès aux soins vétérinaires préoccupe l'Ordre et la profession vétérinaire depuis de nombreuses années.

« L'Ordre l'a identifié comme un de ses cinq enjeux prioritaires dans sa planification stratégique 2019-2022. Avec la pandémie, la problématique s'est positionnée au-dessus de la liste des priorités. Nous travaillons avec tous les acteurs du milieu pour résoudre cet enjeu et nous agissons dans toutes les sphères où nous pouvons avoir un impact », précise le Dr Rioux.

De nombreuses révisions réglementaires sont en cours, notamment en matière d'admission et de délégation d'actes.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...