X
Rechercher
Publicité

Paxlovid

COVID-19: Santé Canada approuve le traitement antiviral de Pfizer

durée 15h00
17 janvier 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Un nouvel outil s’ajoute à l’arsenal pour combattre la COVID−19. 

Santé Canada a approuvé lundi le traitement antiviral Paxlovid de Pfizer pour traiter la COVID−19.

L’autorisation publiée sur le site web de Santé Canada lundi matin indique que le traitement est autorisé pour les patients adultes atteints de symptômes légers ou modérés de la COVID−19 et qui présentent également un risque élevé de tomber plus gravement malades ou de décéder.

Il n’est toutefois pas approuvé pour utilisation avec des patients déjà hospitalisés et atteints de COVID−19 sévère ou critique. 

De plus, Santé Canada n’en a pas autorisé l’utilisation chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.

Il ne peut pas non plus être utilisé plus de cinq jours consécutifs.

Le Paxlovid est un traitement qui utilise une combinaison de médicaments, le nirmatrelvir et le ritonavir, pour empêcher le virus qui cause la COVID−19 de se répliquer une fois qu’il a infecté un patient.

Les essais cliniques montrent qu’il est efficace à près de 90 % pour prévenir les maladies graves chez les patients à haut risque qui l’ont reçu dans les cinq premiers jours suivant l’infection.

Santé Canada émet par ailleurs plusieurs mises en garde sur l’utilisation de ce médicament. 

Ainsi, les personnes souffrant de maladies du rein doivent consulter leur médecin avant de prendre du Paxlovid. Une dose plus faible pourrait être indiquée. Il est contre−indiqué pour les patients souffrant de maladies du foie, notamment l’hépatite, et ceux aux prises avec le VIH.

Le médicament présente également des risques de «sérieuses interactions» avec une longue liste d’autres médicaments.

Certains effets secondaires ont été notés au cours des essais cliniques, notamment de la diarrhée, des douleurs musculaires, des nausées, de la haute pression et des maux de tête, mais Santé Canada avertit que d’autres effets secondaires pourraient être notés à mesure que son usage s’étend.

Pierre Saint−Arnaud, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Variole simienne: la Santé publique explique les mesures à prendre

Le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour venir expliquer aux citoyens comment reconnaître la variole simienne ou communément appelée variole du singe et quelles mesures devrait-on prendre.  Il a débuté en mentionnant que nous étions loin de la contagiosité et de l’ampleur de la COVID-19, mais qu’il était bon de ...

Pénurie de main-d’œuvre en protection de la jeunesse en Montérégie

Préoccupée par le manque de main-d’œuvre dans les établissements du centre jeunesse de la Montérégie à la veille de la période estivale, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) tend la main au CISSS de la Montérégie-Est afin de mettre en place des solutions novatrices contribuant à attirer et à ...

21 mai 2022

La traditionnelle fête québécoise des arbres célèbre ses 140 ans

 En cette année 2022, le Mois de l’arbre et des forêts célèbre son 140e anniversaire. En effet, c’est en 1882 qu’a été instaurée la tradition québécoise de célébrer les arbres dans toute la province.  Le 27 mai 1882, plus exactement, le lieutenant-gouverneur de l’époque, l’Honorable Théodore Robitaille, proclame dans la Loi sur les terres et ...