Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

CAA-Québec

Un vote pour les pires routes en 2022

durée 15h00
27 avril 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Comme par les années passées, CAA-Québec lance sa campagne « Les pires routes du Québec » pour identifier les secteurs problématiques ou les portions dangereuses parce que la chaussée est en mauvais état.

« Cette initiative permet à tous les usagers de la route de s’exprimer en votant pour ce qui représente la pire route de la province. Automobilistes, motocyclistes, cyclistes ou piétons, tous profitent des avantages d’une chaussée en bon état », indique CAA-Québec dans un communiqué diffusé aujourd’hui.

Sécurité, confort ou qualité du roulement lors de promenades, CAA-Québec demande à tous les usagers de la route de faire entendre leur voix sur cet enjeu qui a des conséquences au quotidien.

« La campagne 2022 recueillera les votes des Québécois jusqu’au 26 mai. CAA-Québec publiera ensuite son légendaire palmarès des 10 pires routes du Québec et s’engage à faire un suivi auprès des autorités responsables », précise-t-on.

Une campagne qui donne des résultats

Ce type de campagne a fait ses preuves, poursuit CAA-Québec : « de nombreuses routes ont été restaurées à la suite de nos interventions auprès des municipalités. La campagne “Les pires routes” est une occasion en or pour la population de réitérer l’importance qu’elle accorde au réseau routier, épine dorsale de notre société, et d’exprimer sa préoccupation par rapport au mauvais état de nos routes québécoises », explique Sophie Gagnon, vice-présidente, Affaires publiques et sécurité routière. « Chaque année, CAA-Québec investit temps et efforts afin de rejoindre la population et sensibiliser les différents paliers gouvernementaux. »

Par exemple, en 2019, le boulevard Gouin Est à Montréal a profité d’un investissement de 5,7 M$ et le chemin Craig à Lévis de 1,5 M$. Ces routes sont certainement plus agréables et sécuritaires qu’elles ne l’étaient avant ! Consultez la liste complète des travaux effectués sur les routes du palmarès 2021.

Qu’est-ce qu’une pire route ?

Pour bien des gens, « pire route » rime inévitablement avec « nids-de-poule », puisqu’ils sont outrageusement visibles. Cependant, d’autres désagréments visibles peuvent témoigner de l’état de dégradation d’une route, comme les : ornières ; crevasses ; affaissements ; fissures ; effritements ; marquages déficients ; éclairages inadéquats ou inexistants ; aménagements douteux qui peuvent représenter un danger potentiel aux usagers.

Avec la campagne, « CAA-Québec lance un concours pour toutes les personnes qui voteront durant la campagne. Une participation par vote admissible à la campagne “Les pires routes” vous donne la chance de gagner différents prix mentionnés sur le site « les pires routes ».

La campagne se déroule jusqu’au 26 mai 2022 et les usagers de la route peuvent voter sur le site de CAA-Québec à la section les pires routes.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 février 2024

Rappel du vaporisateur nasal APO-Mometasone

La société pharmaceutique Apotex rappelle deux lots d'un vaporisateur nasal sur ordonnance en raison d'une possible contamination bactérienne. Le vaporisateur nasal APO-Mometasone est prescrit pour les symptômes d'allergies nasales chez les enfants, pour la sinusite chez les patients âgés de 12 ans et plus et pour les polypes nasaux chez les ...

19 février 2024

Le nombre de sans-abris pourrait diminuer si leur revenu augmentait, dit une experte

Les personnes bénéficiant de programmes gouvernementaux de soutien au revenu se retrouvent de plus en plus souvent dans des tentes ou des campements de sans-abris, ont déclaré des travailleurs communautaires qui ont applaudi le récent appel de la défenseure du logement du Canada à augmenter les salaires minimums et les taux d'aide sociale. Colin ...

16 février 2024

Des additifs alimentaires augmenteraient le risque de cancer

La consommation de certains additifs alimentaires utilisés pour améliorer la texture des produits et prolonger leur durée de conservation serait associée à un risque accru de cancers, prévient une étude publiée par des chercheurs français de premier plan. Regroupés au sein de l’Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle, les chercheurs ...