Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Jusqu'au 31 septembre 2025

Sursis pour les propriétaires de piscines résidentielles

durée 15h00
17 mai 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Les propriétaires de piscines résidentielles auront jusqu’au 30 septembre 2025 pour se conformer à la nouvelle règlementation.

Annoncées en 2021, les modifications apportées à la loi sur la sécurité des piscines résidentielles obligent les propriétaires à installer une clôture autour de celle-ci pour éviter les noyades. Soulignons que seules les piscines installées après le 1er novembre 2010 étaient assujetties à cette règle.

Avec cette modification, le droit acquis des propriétaires de piscines installées avant novembre 2010 a été révoqué. Par conséquent, depuis 2021, ils sont dans l’obligation de clôturer leur piscine si celle-ci ne respecte pas certains critères.

Considérant les coûts associés à l’installation d’une enceinte, particulièrement autour des piscines creusées et semi-creusées, un délai de deux ans avait été accordé aux propriétaires concernés. Ainsi, ils avaient jusqu’au 1er juillet 2023 pour se conformer.

Or, la pénurie de main-d’oeuvre et de matériaux force le gouvernement du Québec à repousser de deux ans la date butoir. Les propriétaires ont donc jusqu’au 30 septembre 2025 pour procéder à la mise aux normes de leur cour.

Pour savoir si votre piscine est conforme, rendez-vous sur : mamh.gouv.qc.ca.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...