Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’APTS invite le CISSS de la Montérégie-Est à faire preuve de créativité

Pénurie de main-d’œuvre en protection de la jeunesse en Montérégie

durée 15h37
26 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Catherine Deveault

Préoccupée par le manque de main-d’œuvre dans les établissements du centre jeunesse de la Montérégie à la veille de la période estivale, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) tend la main au CISSS de la Montérégie-Est afin de mettre en place des solutions novatrices contribuant à attirer et à retenir le personnel qui offre ces services cruciaux aux jeunes en difficulté.

L’APTS demande plus particulièrement à la direction du CISSS d’étendre à l’ensemble de ces établissements les aménagements d’horaires atypiques testés dans le cadre d’un projet pilote sur le campus de Valleyfield, de janvier à décembre 2021. Selon l’APTS, l’initiative a eu des retombées très positives sur la rétention du personnel et sur la qualité des interventions auprès des jeunes, et ce, autant du point de vue des intervenant·e·s que de celui des gestionnaires.

« La pénurie de main-d’œuvre et la surcharge de travail qui perdurent nécessitent de faire preuve de créativité. La souplesse dans l’aménagement des horaires plaît à nos membres et les incite à rester en protection de la jeunesse. Alors qu’on appréhende des centaines de quarts de travail non comblés pour la période estivale, le fait d’étendre cette initiative à l’ensemble des 500 éducateur·trice·s de la Montérégie contribuerait à résoudre une partie du problème et démontrerait l’ouverture de la direction du CISSS à des solutions par et pour le personnel de la protection de la jeunesse dans la région », fait valoir Joëlle Lavoie-Vigeant, représentante nationale de l’APTS en Montérégie-Est.

Soulignons que le 3 mai dernier, 150 éducateur·trice·s ont signé une lettre adressée au PDG du CISSS, M. Bruno Petrucci, afin de revendiquer la mise en place de ces aménagements d’horaires qui favorisent l’expérience des jeunes recevant des services, l’intervention directe, la stabilité du personnel et la rétention de l’expertise développée par les intervenant·e·s.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...