Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Qualité de l’eau.

Est-il prudent de se baigner dans ce lac frais et rafraîchissant?

durée 12h36
2 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Catherine Deveault

Par une journée chaude et ensoleillée, passer du temps à la plage et profiter d’une baignade rafraîchissante est l’activité idéale. Avant de plonger, toutefois, prenez quelques minutes pour vous renseigner sur la qualité de l’eau.

Dans certains lacs, la présence de petits organismes appelés cyanobactéries peut entraîner divers problèmes de santé. Les cyanobactéries sont souvent appelées « algues bleues ». Lorsqu’elles se multiplient très rapidement, celles-ci forment des proliférations connues sous le nom de « proliférations de cyanobactéries » ou « proliférations d’algues nuisibles ».Ces proliférations de cyanobactéries constituent un problème de santé publique.

On peut être exposé aux cyanobactéries ou à leurs toxines lorsqu’on se baigne, qu’on fait du kayak, du canot ou de la planche à voile. Toute activité aquatique qui nous amène à plonger la tête sous l’eau de façon soudaine ou répétée peut entraîner l’ingestion ou l’inhalation de proliférations nocives.

Si cela se produit, vous pourriez avoir mal au ventre ou avoir l’impression d’avoir la grippe. Si vous ingérez suffisamment de proliférations nocives, vous courez le risque de contracter des affections encore plus graves. De plus, si votre peau entre en contact avec les proliférations de cyanobactéries, vous pourriez ressentir une irritation cutanée.

Voici quelques caractéristiques des proliférations de cyanobactéries :

  • Présence d’une décoloration de l’eau, avec de nombreuses petites particules ou de la mousse, de l’écume ou des tapis à la surface de l’eau.
  • Les proliférations peuvent être bleues, vertes brillantes, brunes ou rouges.
  • Elles ressemblent parfois à de la peinture flottant sur l’eau ou à de l’herbe coupée.
  • L’eau peut sentir mauvais. Pour vous protéger, suivez les étapes suivantes :
    • Vérifiez si vous voyez des panneaux d’avertissement sur la plage et suivez les instructions.
    • Ne vous baignez pas et ne pratiquez pas d’activités de loisirs comme le ski nautique, la planche à voile ou le kayak en présence de proliférations.
    • Ne laissez pas les enfants ou les animaux domestiques jouer dans l’eau ou boire de l’eau si vous remarquez des proliférations.

Si vous ne savez pas si le plan d’eau contient des proliférations de cyanobactéries, restez hors de l’eau. Vous pourrez ainsi passer une belle journée à la plage et sur l’eau, tout en restant en sécurité.

Source : www.leditionnouvelles.com

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


8 août 2022

Une étude associe 58% des maladies infectieuses aux menaces climatiques

Des menaces climatiques comme les inondations, les canicules et la sécheresse ont aggravé plus de la moitié des centaines de maladies infectieuses qui touchent l'humain, y compris le paludisme, le choléra, l'hantavirus et même l'anthrax. Des chercheurs ont constaté que 218 maladies ― soit 58 % des 375 maladies infectieuses humaines ― semblent ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...