Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Jusqu'au 20 février

SAAQ: la transition informatique implique la suspension de plusieurs services courants

durée 12h00
31 janvier 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Une transformation informatique qui vise à offrir bientôt des services en ligne simples d’utilisation et sécuritaires à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) est en cours depuis jeudi dernier, jusqu’au 20 février prochain, mais elle implique la suspension de plusieurs services courants.

Par exemple, aucun véhicule ne peut être immatriculé jusqu’au 19 février inclusivement. Le service d’obtention d’un certificat d’exemption de pneus d’hiver est suspendu, tout comme ceux de remisage ou de mise au rancart d’un véhicule. 

Les Québécois devant remplacer ou renouveler leur carte d’assurance maladie ne peuvent le faire à la SAAQ jusqu’au 20 février. Ils doivent donc communiquer avec la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Les demandes de mainlevée de saisie de véhicule ne seront traitées qu’à compter du 20 février. Si une demande ne peut pas attendre à cette date, le requérant doit s’adresser la Cour du Québec.

Lors de l’achat d’un véhicule, les commerçants remettent une attestation de transaction qui permettra de faire immatriculer le véhicule dans un point de service à partir du 20 février. Des certificats d’immatriculation temporaires permettent de circuler d’ici là.

En revanche, plusieurs services jugés essentiels par la SAAQ sont maintenus lors de la période de transition, dont le remplacement d’un permis de conduire perdu ou volé, les examens pratiques, la vérification mécanique et la vérification de véhicules routiers de même que l’expertise technique.

La SAAQ assure que dès le 20 février, les Québécois pourront obtenir en ligne de nouveaux services et des services bonifiés. D’ici là, plus de 10 milliards de données doivent être converties, mais les centres de services restent ouverts.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

La crise du logement est liée à la pénurie de main-d'œuvre en construction

Résoudre la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de la construction sera essentiel pour augmenter l'offre de logements disponibles sur le marché, soutiennent des experts, alors que l'agence nationale du logement du Canada continue de prévoir des niveaux de mises en chantier inférieurs à la demande. Selon la Société canadienne d'hypothèques et ...

17 avril 2024

Les mini-hôpitaux axés sur les besoins des aînés pour désengorger les urgences

À mi-chemin entre un groupe de médecine de famille (GMF) et un hôpital, le gouvernement du Québec a clarifié mercredi son modèle de mini-hôpitaux privés qui se concentrera sur les besoins des aînés.  Deux mini-hôpitaux, qui ressembleront à des cliniques spécialisées en gériatrie, verront le jour dans les régions de Montréal et de Québec.  Le ...