Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Environnement

Des chercheurs font le lien entre événements extrêmes et changements climatiques

durée 12h00
24 juillet 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Que l’on parle des feux de forêt, des inondations ou des vagues de chaleur qui sévissent partout dans le monde cet été, des chercheurs sont déjà à pied d’œuvre pour estimer la façon dont les changements climatiques affectent ces phénomènes météorologiques extrêmes.

Le gouvernement fédéral a formé récemment le Projet d’attribution rapide des événements extrêmes, qui est dirigé par le chercheur scientifique Nathan Gillett.

La mission de cette équipe est de cerner en peu de temps, soit quelques jours ou semaines, quel rôle ont joué les changements climatiques dans un événement météorologique précis, qu’il s’agisse d’un feu de forêt au Québec ou d’une inondation en Colombie-Britannique.

Pour y arriver, les experts utilisent la science de l'attribution, un domaine relativement nouveau dans lequel la modélisation et les statistiques servent à déterminer dans quelle mesure les gaz à effet de serre augmentent la probabilité que se produise un événement météorologique extrême.

Apparue il y a une vingtaine d’années, la science de l’attribution est aujourd’hui à ce point avancée que les experts peuvent faire leurs calculs rapidement, ce qui, estiment-ils, est essentiel pour demeurer pertinent dans le débat public.

La science de l’attribution est aussi utilisée par les gouvernements de partout dans le monde dans l’élaboration de leurs plans d’adaptation aux changements climatiques.

Les entreprises s’en servent quant à elles pour estimer les risques liés aux changements climatiques pour leurs projets, tandis que les avocats peuvent y avoir recours dans les dossiers où il faut déterminer de la responsabilité.

Bob Weber, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

La crise du logement est liée à la pénurie de main-d'œuvre en construction

Résoudre la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de la construction sera essentiel pour augmenter l'offre de logements disponibles sur le marché, soutiennent des experts, alors que l'agence nationale du logement du Canada continue de prévoir des niveaux de mises en chantier inférieurs à la demande. Selon la Société canadienne d'hypothèques et ...

17 avril 2024

Les mini-hôpitaux axés sur les besoins des aînés pour désengorger les urgences

À mi-chemin entre un groupe de médecine de famille (GMF) et un hôpital, le gouvernement du Québec a clarifié mercredi son modèle de mini-hôpitaux privés qui se concentrera sur les besoins des aînés.  Deux mini-hôpitaux, qui ressembleront à des cliniques spécialisées en gériatrie, verront le jour dans les régions de Montréal et de Québec.  Le ...