Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour la Journée internationale de la démocratie

La FPJQ et la SQPRP invitent la population à une journée sans Meta ce vendredi

durée 09h00
15 septembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) et les professionnels en relations publiques invitent la population à passer 24 heures sans consulter ou publier sur les plateformes de Meta, vendredi, à l’occasion de la Journée internationale de la démocratie.

Les deux organisations souhaitent ainsi dénoncer le blocage des nouvelles sur les plateformes de Meta, soit Instagram et Facebook, au Canada.

Plusieurs organisations et acteurs politiques appuient l'initiative de la journée sans Meta, dont Québecor, l’Union des artistes, le maire de Laval, Stéphane Boyer, la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, le maire de Québec, Bruno Marchand, ainsi que l'Association canadienne des journalistes.

Depuis quelques semaines, il est impossible de partager ou de consulter du contenu journalistique sur les plateformes de Meta au pays. L'entreprise américaine a imposé ce blocage en réplique à l'adoption de la Loi sur les nouvelles en ligne, appelée C-18, qui l'obligerait à compenser les médias pour le partage de leurs contenus.

«On veut montrer aux gens de se réapproprier leur espace, de montrer que ce n’est pas une entreprise étrangère qui va dicter aux Canadiens et aux Canadiennes, aux Québécois et aux Québécoises, c’est quoi les lois qui devraient être en vigueur ici», avait affirmé le président de la FPJQ, Michaël Nguyen, lors de l'annonce de cette journée, la semaine dernière.

Il a rappelé que les grandes entreprises comme Meta et Google obtiennent 80 % des revenus publicitaires numériques au Canada, contribuant à la crise des médias en diminuant leurs sources de revenus.

M. Nguyen a indiqué, citant une analyse de l'Université du Québec à Montréal, que le partage des nouvelles canadiennes sur Facebook a engendré des revenus de 193 millions $ au réseau social, en 2021, alors que le gouvernement fédéral a déterminé que Meta devrait verser 62 millions $ annuellement aux médias canadiens.

La FPJQ et la Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP) invitent la population à consulter directement les sites web des médias et à s'abonner à l'un d'entre eux ou à son infolettre.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

27 février 2024

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...