Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Au Canada

Saison des feux de forêt: les conditions font craindre le pire

durée 18h00
10 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La saison des incendies de forêt s’annonce hâtive au Canada et certains indicateurs font craindre le pire pour les prochains mois.

La saison de 2023 avait ravagé plus de forêts et déplacé plus de personnes que toute autre saison jamais enregistrée au pays et rien n’indique que 2024 sera meilleure.

«Il y a plusieurs tendances inquiétantes. Nous nous attendons à des températures  au-dessus des moyennes partout au pays», a indiqué le ministre fédéral de la Protection civile, Harjit Sajjan, lors d'une conférence de presse mercredi.

Son collègue Jonathan Wilkinson, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, a ajouté que le gouvernement «se prépare au pire, mais espère le meilleur». 

Des températures supérieures aux normales saisonnières qui continuent d’être observées dans l’ensemble du pays, une faible couverture neigeuse et la sécheresse des sols sont parmi les indicateurs qui font en sorte que les autorités sont dans un état d’alerte élevée.

«El Niño et les changements climatiques auront un impact sur le printemps et l’été 2024», peut-on lire dans un document préparé par Sécurité publique Canada et transmis aux médias mercredi.

Actuellement, 70 feux de forêt sont recensés au pays, principalement dans l’Ouest. 

Prévisions à court terme

Lors d’une séance d’information technique mercredi matin, des représentants du gouvernement fédéral ont indiqué «qu’un risque d'incendie précoce et supérieur à la normale est possible dans l'ouest du Canada, l'est de l'Ontario et le sud du Québec» au mois d’avril.

Pour le mois de mai, «un risque d'incendie supérieur à la normale est possible dans les Prairies, dans l'est et le sud de la Colombie-Britannique, dans le nord de l'Ontario et dans l'ouest du Québec».

Toutefois, à long terme, il est plus difficile d’évaluer les risques en raison de la «grande incertitude des prévisions de précipitations».

«On pourrait avoir une autre saison d’incendie record cette année», a indiqué l’un des fonctionnaires du gouvernement.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Rapport de Banques alimentaires Canada: le taux de pauvreté serait sous-estimé

Le taux de pauvreté serait sous-estimé au pays, selon un rapport de Banques alimentaires Canada publié mardi. Banques alimentaires Canada estime que «le taux de pauvreté officiel du Canada ne donne pas une image complète de la faim et de l'insécurité alimentaire» au pays. L'organisation avance que 25 % des Canadiens auraient un niveau de vie ...

durée Hier 15h00

Hausse marquée à la DPJ des signalements pour exposition à la violence conjugale

Le nombre de signalements reçus à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) pour un motif d’exposition à la violence conjugale a plus que doublé en 10 ans, passant d'environ 8000 en 2014 à un peu plus de 17 000 en 2023. Cela représente une hausse de 14,7 % des signalements liés à l'exposition à la violence conjugale comparativement à ...

durée Hier 9h00

L'IA pour mieux comprendre la consommation problématique de pornographie

Une équipe internationale de chercheurs dirigée par une professeure de l'Université de Montréal a utilisé l'intelligence artificielle pour identifier des facteurs prédictifs d'une consommation problématique de pornographie. Plus de 70 scientifiques à travers le monde ont ainsi compilé leurs données de recherche pour recenser plus de 700 ...