Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ministre fédéral de l’Innovation, François-Philippe Champagne

Ottawa investit 15,3 M$ dans le développement de l'intelligence artificielle en santé

durée 09h00
11 juillet 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le Canada investit environ 15 millions de dollars dans le développement de l’intelligence artificielle dans les soins de santé, ce que le ministre fédéral de l’Innovation, François-Philippe Champagne, qualifie de «pnouvelle donne» pour améliorer la capacité de l’industrie à servir les patients.

M. Champagne affirme que le financement sera investi dans le cadre du programme de grappes technologiques du ministère basé à Vancouver dans cinq entreprises de technologie médicale, créant une technologie qui automatise certaines tâches pour améliorer les soins.

L’initiative d’IA, connue sous le nom de projet Health Compass II, utilisera l’investissement fédéral de 15,3 millions $ comme levier pour obtenir des investissements supplémentaires de la part des partenaires afin de soutenir le budget total de 44 millions de dollars.

Les technologies développées dans le cadre du programme comprennent un «agent virtuel face au patient» qui devrait améliorer l’engagement des patients de 30 %, ainsi qu’une automatisation qui rationalise les tâches administratives et la documentation clinique.

Les entreprises qui développent la technologie affirment que la mise en œuvre de l’automatisation de l’IA peut permettre aux médecins de gagner du temps chaque jour pour voir plus de patients ou pour prendre des pauses afin de maintenir leur bien-être et leur prestation de services.

M. Champagne affirme que le dernier investissement s’appuie sur un financement initial de 3,1 millions $ de 2022 pour l’intégration de l’IA dans les dossiers médicaux électroniques dans le cadre du programme d'origine Health Compass.

«C’est une technologie que nous pouvons utiliser aujourd’hui», a mentionné M. Champagne lors de l’annonce d’investissement à Vancouver.

«Je pense que c’est ce que les gens veulent voir, une prestation plus efficace, s’assurer que leur médecin ait accès à des informations de pointe, s’assurer qu’ils peuvent consulter les données et s’assurer que nous pouvons aider davantage de personnes… c’est cela qui change la donne dans la façon dont nous allons assurer la santé.»

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Le gouvernement fédéral veut savoir combien il y a de médecins au Canada

Le gouvernement fédéral répond finalement aux appels que lancent depuis des années les médecins et les infirmières pour recenser le nombre de travailleurs de la santé au Canada en annonçant un financement de 47 millions $. L'argent est réparti entre des groupes de recherche dont le but est de recueillir et d'étudier des données sur la ...

durée Hier 9h00

Novartis lance un appel de projets aux OBNL pour lutter contre les iniquités en santé

Certains groupes de personnes comme les Autochtones et les nouveaux immigrants ont plus difficilement accès aux soins de santé. Pour améliorer la situation, Novartis Pharma Canada lance un appel de projets aux organismes communautaires. C'est la première fois que la branche canadienne de la multinationale pharmaceutique suisse — qui a un siège ...

11 juillet 2024

La population mondiale passera à 10,3 milliards dans les années 2080, selon l’ONU

La population mondiale devrait croître de plus de 2 milliards de personnes au cours des prochaines décennies et atteindre un pic dans les années 2080 à environ 10,3 milliards, selon un nouveau rapport des Nations Unies. Le rapport, publié jeudi à l’occasion de la Journée mondiale de la population, indique que la démographie mondiale devrait ...