Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Une juge interdit à un père d'emmener son garçon dans les manifestations antimesures

durée 14h00
21 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Une juge de la Cour supérieure du Québec a statué qu’une mère peut faire vacciner son jeune fils contre le coronavirus sans le consentement du père. Elle ordonne aussi au père de ne plus emmener l’enfant à des manifestations contre les mesures sanitaires. 

Dans une décision datée du 12 avril, la juge Nathalie Pelletier se range du côté de la mère de l’enfant de 10 ans, qui dit avoir appris que le père du garçon l’avait forcé à mentir sur son âge pour éviter de porter le masque dans les lieux publics.

La mère soutient que le père de l’enfant l’a emmené aux manifestations du convoi de camionneurs à Ottawa l’hiver dernier, affirmant qu’il voulait inculquer des valeurs démocratiques au garçon. La mère estime de son côté que ce genre de manifestation est dangereux pour les enfants.

Le père, quant à lui, a déclaré au tribunal que les manifestations contre les mesures sanitaires ne sont pas risquées pour les enfants et qu’il a le droit d’être contre la vaccination.

La juge Pelletier a conclu que les preuves soumises par le père pour défendre sa position contre la vaccination n’étaient pas corroborées par des experts de la santé.

Elle a statué qu’il serait dans l’intérêt du garçon de le faire vacciner, mais aussi de le garder à l’écart des manifestations contre les mesures sanitaires, qui, selon elle, peuvent dégénérer rapidement en violence.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 janvier 2023

Commotions: un retour à l'école rapide serait bénéfique pour les jeunes

Les jeunes qui ont subi une commotion cérébrale auraient tout intérêt à retourner à l'école dès que possible, en autant que des mesures soient prises pour accommoder leurs symptômes, ont constaté des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO). Et paradoxalement, plus les symptômes étaient ...

21 décembre 2022

L'activité physique pourrait freiner la croissance du cancer

Des protéines produites par les muscles lors de l'activité physique pourraient inhiber le développement des cellules du cancer de la prostate et donc freiner la progression de la maladie, porte à croire une étude à laquelle a participé un chercheur montréalais. Le même phénomène pourrait s'appliquer à d'autres types de cancers, a précisé le ...

24 octobre 2022

Activité physique des jeunes: le Canada à la traîne par rapport à plusieurs pays

Des comparaisons mondiales sur l'activité physique des enfants et des jeunes révèlent que le Canada continue d'accuser un retard par rapport à d'autres pays pour plusieurs indicateurs clés.  Les comparaisons réalisées dans 57 pays par 682 experts ont évalué dix indicateurs communs.  Le classement dévoilé par l'organisme Active Healthy Kids ...