Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Une juge interdit à un père d'emmener son garçon dans les manifestations antimesures

durée 14h00
21 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Une juge de la Cour supérieure du Québec a statué qu’une mère peut faire vacciner son jeune fils contre le coronavirus sans le consentement du père. Elle ordonne aussi au père de ne plus emmener l’enfant à des manifestations contre les mesures sanitaires. 

Dans une décision datée du 12 avril, la juge Nathalie Pelletier se range du côté de la mère de l’enfant de 10 ans, qui dit avoir appris que le père du garçon l’avait forcé à mentir sur son âge pour éviter de porter le masque dans les lieux publics.

La mère soutient que le père de l’enfant l’a emmené aux manifestations du convoi de camionneurs à Ottawa l’hiver dernier, affirmant qu’il voulait inculquer des valeurs démocratiques au garçon. La mère estime de son côté que ce genre de manifestation est dangereux pour les enfants.

Le père, quant à lui, a déclaré au tribunal que les manifestations contre les mesures sanitaires ne sont pas risquées pour les enfants et qu’il a le droit d’être contre la vaccination.

La juge Pelletier a conclu que les preuves soumises par le père pour défendre sa position contre la vaccination n’étaient pas corroborées par des experts de la santé.

Elle a statué qu’il serait dans l’intérêt du garçon de le faire vacciner, mais aussi de le garder à l’écart des manifestations contre les mesures sanitaires, qui, selon elle, peuvent dégénérer rapidement en violence.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 février 2024

Le Québec compte 280 médecins de plus, mais 4 régions perdent des médecins de famille

Le Québec continue d'augmenter ses effectifs médicaux, puisque 280 médecins de plus se sont ajoutés au réseau de la santé depuis un an, selon les plus récentes données du Collège des médecins (CMQ) publiées jeudi matin.  En date du 31 décembre 2023, le tableau de l'ordre comptait 26 001 médecins inscrits dans toute la province. Parmi les médecins ...

8 février 2024

L'activité physique ne compense pas les méfaits des boissons sucrées sur le cœur

Même la pratique hebdomadaire recommandée de 150 minutes d’activité physique ne suffit pas à compenser les risques de maladies cardiovasculaires associés à la consommation de boissons sucrées, prévient une nouvelle étude menée par l'École de santé publique T. H. Chan de l'Université Harvard à laquelle a participé un chercheur de l'Université ...

5 février 2024

Bienvenue à l'ère du "cardio douillet"

La polarisation politique. Les luttes économiques. Les inégalités. Les changements climatiques. Les guerres. Dans un monde souvent meurtri, il est difficile de blâmer les gens de chercher des moyens de se calmer. Des couvertures lestées aux romans policiers «douillets», en passant par des restaurants entiers et des livres de cuisine basés sur les ...