Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Annonce Jean-Bernard Émond

Aide financière de 139 000$ pour les infrastructures sportives du Cégep de Sorel-Tracy

durée 12h58
4 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Catherine Deveault

Le député Jean-Bernard Émond a dévoilé que le projet d’ajustement des installations pour l’escalade et le remplacement des estrades du gymnase du Cégep de Sorel-Tracy a été retenu à la suite du  premier appel de projets du nouveau Programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatives scolaires et d’enseignement supérieur (PSISRSES). Grâce à une aide financière totalisant 139 652,24 $, ce projet fera bouger les citoyennes et citoyens de Richelieu. 

« Il s’agit d’une magnifique nouvelle non seulement pour les étudiants du Cégep de Sorel-Tracy, mais également pour les citoyennes et citoyens de notre région. Il ne fait aucun doute que ce projet augmentera significativement la qualité de vie de toutes et de tous. Bouger est synonyme  de bien-être et je me réjouis que de plus en plus de personnes puissent avoir accès à des lieux  propices pour le faire. Ainsi, je tiens à remercier ma collègue Isabelle Charest pour son  implication dans ce dossier ainsi que le Cégep de Sorel-Tracy. » 

Jean-Bernard Émond, député de Richelieu et adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation 

« Le Cégep de Sorel-Tracy est très heureux d’avoir été retenu par le PSISRSES dans le  projet d’ajustement des installations pour l’escalade et le remplacement des estrades du gymnase. Il s’agit d’un plan rassembleur qui sera bénéfique autant pour notre communauté  étudiante que régionale. Ces nouvelles installations complèteront judicieusement les  fonctionnalités de notre gymnase et permettront aux étudiantes et étudiants de continuer à  conjuguer le sport à leurs études, combinaison qui favorise considérablement la  persévérance et la réussite », précise la directrice générale et des affaires corporatives du Cégep de Sorel-Tracy, Stéphanie Desmarais.

Ce programme vise à accroître le nombre d’infrastructures sportives et récréatives scolaires et à mettre à niveau les infrastructures existantes afin d’assurer leur accessibilité à l’ensemble de  la population. En effet, l’une des conditions d’admissibilité au programme est de rendre accessibles, dans un premier temps, les infrastructures à la clientèle des réseaux de l’éducation  et de l’enseignement supérieur pour ensuite les mettre à la disposition des citoyennes et  citoyens pendant les plages horaires qui ne sont pas utilisées par les établissements scolaires  et d’enseignement supérieur. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 août 2022

Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

11 août 2022

Pierre Reid: un directeur général des élections sans véritable mandat

Malgré la proximité d’élections générales, le gouvernement Legault n’a pas pris la peine de s’assurer que le Directeur général des élections (DGEQ) ait les coudées franches pour effectuer son travail en toute sérénité, au moment où il en aurait le plus besoin, soit dans les mois précédant la campagne et lors de la tenue du scrutin du 3 ...

11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...