Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Annonce Jean-Bernard Émond

Aide financière de 139 000$ pour les infrastructures sportives du Cégep de Sorel-Tracy

durée 12h58
4 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Catherine Deveault

Le député Jean-Bernard Émond a dévoilé que le projet d’ajustement des installations pour l’escalade et le remplacement des estrades du gymnase du Cégep de Sorel-Tracy a été retenu à la suite du  premier appel de projets du nouveau Programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatives scolaires et d’enseignement supérieur (PSISRSES). Grâce à une aide financière totalisant 139 652,24 $, ce projet fera bouger les citoyennes et citoyens de Richelieu. 

« Il s’agit d’une magnifique nouvelle non seulement pour les étudiants du Cégep de Sorel-Tracy, mais également pour les citoyennes et citoyens de notre région. Il ne fait aucun doute que ce projet augmentera significativement la qualité de vie de toutes et de tous. Bouger est synonyme  de bien-être et je me réjouis que de plus en plus de personnes puissent avoir accès à des lieux  propices pour le faire. Ainsi, je tiens à remercier ma collègue Isabelle Charest pour son  implication dans ce dossier ainsi que le Cégep de Sorel-Tracy. » 

Jean-Bernard Émond, député de Richelieu et adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation 

« Le Cégep de Sorel-Tracy est très heureux d’avoir été retenu par le PSISRSES dans le  projet d’ajustement des installations pour l’escalade et le remplacement des estrades du gymnase. Il s’agit d’un plan rassembleur qui sera bénéfique autant pour notre communauté  étudiante que régionale. Ces nouvelles installations complèteront judicieusement les  fonctionnalités de notre gymnase et permettront aux étudiantes et étudiants de continuer à  conjuguer le sport à leurs études, combinaison qui favorise considérablement la  persévérance et la réussite », précise la directrice générale et des affaires corporatives du Cégep de Sorel-Tracy, Stéphanie Desmarais.

Ce programme vise à accroître le nombre d’infrastructures sportives et récréatives scolaires et à mettre à niveau les infrastructures existantes afin d’assurer leur accessibilité à l’ensemble de  la population. En effet, l’une des conditions d’admissibilité au programme est de rendre accessibles, dans un premier temps, les infrastructures à la clientèle des réseaux de l’éducation  et de l’enseignement supérieur pour ensuite les mettre à la disposition des citoyennes et  citoyens pendant les plages horaires qui ne sont pas utilisées par les établissements scolaires  et d’enseignement supérieur. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 février 2024

Le Québec compte 280 médecins de plus, mais 4 régions perdent des médecins de famille

Le Québec continue d'augmenter ses effectifs médicaux, puisque 280 médecins de plus se sont ajoutés au réseau de la santé depuis un an, selon les plus récentes données du Collège des médecins (CMQ) publiées jeudi matin.  En date du 31 décembre 2023, le tableau de l'ordre comptait 26 001 médecins inscrits dans toute la province. Parmi les médecins ...

8 février 2024

L'activité physique ne compense pas les méfaits des boissons sucrées sur le cœur

Même la pratique hebdomadaire recommandée de 150 minutes d’activité physique ne suffit pas à compenser les risques de maladies cardiovasculaires associés à la consommation de boissons sucrées, prévient une nouvelle étude menée par l'École de santé publique T. H. Chan de l'Université Harvard à laquelle a participé un chercheur de l'Université ...

5 février 2024

Bienvenue à l'ère du "cardio douillet"

La polarisation politique. Les luttes économiques. Les inégalités. Les changements climatiques. Les guerres. Dans un monde souvent meurtri, il est difficile de blâmer les gens de chercher des moyens de se calmer. Des couvertures lestées aux romans policiers «douillets», en passant par des restaurants entiers et des livres de cuisine basés sur les ...