Publicité

14 avril 2021 - 17:00

Publication Facebook

François Legault précise les conditions sur le port du masque en extérieur

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait une mise au clair à propos du port du masque à l’extérieur, dans une publication Facebook hier après-midi, suite aux différents débats et modifications survenus à ce sujet.

Il explique que cette mesure a simplement pour but d’empêcher la transmission de la COVID-19 entre des personnes d’adresses différentes qui restent à moins de deux mètres. 

François Legault a également demandé à faire préciser le décret pour que l’obligation du port du masque en extérieur ne s’applique que selon certaines situations.

« Dans une situation où on est certain de toujours rester à plus de deux mètres, comme le tennis ou le golf, ou assis dans un parc, il n’est pas nécessaire de porter le masque », a-t-il précisé dans sa publication. « On se comprend aussi qu’un couple qui n’habite pas à la même adresse, mais qui entretient des relations intimes n’a pas à porter un masque. Pas plus qu’une personne seule qui s’est greffée à une bulle familiale. Même chose quand deux personnes marchent ensemble, mais à bonne distance. »

Le premier ministre fait confiance au Québécois qui doivent rester prudent et utiliser « leur gros bon sens », pour le citer. Il a ajouté à cela que les policiers continueront d’exercer leur jugement avant de sanctionner des contrevenants. 

« Le nouveau variant britannique est plus contagieux, ce qui augmente les risques, même à l’extérieur. Soyons donc plus prudents que jamais. Pourquoi prendre une chance de contaminer un ami ou un proche ou d’être contaminé soi-même? »

Par la suite, il a fait preuve de compassion envers les citoyens quant au respect des mesures sanitaires et de la pandémie interminable que nous traversons en ce moment.

Il a ajouté que la vaccination serait une porte de sortie, mais qu’en attendant il faut continuer d’être solidaire pour éviter d’avoir plus de malades ou de personnes hospitalisées qui pourraient ne pas s’en sortir, ou en tout cas, pas indemne. 

« Dans deux mois, le pire va être derrière nous. D’ici le 24 juin, on devrait avoir vacciné une majorité de Québécois de 16 ans et plus. L’année scolaire va être terminée. Et l’été va être là, avec son effet de saisonnalité qui réduit la contagion. Trois conditions gagnantes pour retrouver une vie plus normale », de conclure le premier ministre du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.