Publicité

1 juin 2021 - 14:00

Manifestant devant l’établissement de détention de Sorel

Les agents correctionnels maintiennent la pression sur le gouvernement

Par Catherine Deveault

Les agents des services correctionnels ont continué à mettre de la  pression sur le gouvernement dans le cadre des négociations pour une nouvelle convention collective en manifestant devant l’établissement de détention de Sorel lundi matin. Des manifestations semblables ont également eu lieu devant les établissements de Roberval, Amos et New Carlisle au même moment.  

« Le gouvernement semble vivre sur une autre planète, tonne Mathieu Lavoie, président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ–CSN). Il semble être le seul à ne pas comprendre la tension psychologique et les risques avec lesquels les agentes et agents doivent composer au quotidien dans l’exercice de leurs fonctions. » 

Effectivement, selon un sondage commandé à la firme Léger par le SAPSCQ–CSN, 88 % des Québécoises et Québécois considèrent que le métier d’agents des services correctionnels présente un niveau de risque élevé et 92 % de la population estime que la profession est difficile  psychologiquement. Ce sondage conclut également que 87 % des répondants trouvent anormal le fait que les agents québécois aient un salaire inférieur de 20 % à celui des agents fédéraux et des agents provinciaux ontariens. 

« Les nombreuses manifestations qui ont lieu dans les établissements de détention partout à travers la province depuis quelques semaines démontrent bien le ras-le-bol qui règne au sein du personnel, affirme la présidente de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN), Nathalie Arguin. Il est temps que le gouvernement reconnaisse la contribution  essentielle des agentes et des agents. »  

« Ça fait plus qu’un an que le gouvernement se traîne les pieds à la table de négociation, souligne Éric Lalancette. Un moment donné, on épuise la patience des travailleuses et des  travailleurs. Il va falloir que le gouvernement montre qu’il prend nos revendications au sérieux  et qu’il est prêt à mettre en place les solutions qui s’imposent. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.