Publicité
5 février 2019 - 06:00

Appui aux lockoutés d’ABI

Les métallos des Poudres métalliques à Sorel haussent à leur tour leur contribution

Par Salle des nouvelles

Réunis en assemblée générale cette semaine, les membres de la section locale 7493 des Métallos à l’usine des Poudres métalliques de Rio Tinto Fer et Titane à Sorel ont décidé de porter leur contribution de 1 $ à 4 $ par semaine pour soutenir les lockoutés d’ABI.

Alors que le conflit de travail chez ABI a dépassé le cap des 12 mois le 11 janvier dernier, plusieurs sections locales retournent voir leurs membres pour hausser l’appui récurrent offert aux lockoutés.

« La proposition a émergé à l’avant-dernière assemblée à la fin de l’automne 2018, lors de la visite d’une délégation représentant les lockoutés. Nous avons pris le vote en bonne et due forme cette semaine et c’est passé sans hésitation. Ces travailleurs luttent depuis maintenant plus d’un an, ils doivent sentir que les syndiqués de partout sont avec eux », fait valoir le président de la section locale 7493 des Métallos, Patrick Sarrazin.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.