Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Séance publique

Vers une relance du transport en commun

durée 15h00
15 décembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Le 8 décembre dernier a eu lieu une séance publique d’exo au cours de laquelle, des membres de la direction d’exo ont fait le point sur la situation actuelle et future de l’organisation, en plus de répondre aux questions des participants, qui étaient près d’une centaine.

Depuis la rentrée, les travailleurs du centre-ville et les étudiants sont de plus en plus nombreux à avoir recours au transport collectif pour se déplacer. L’achalandage des trains et des autobus d’exo a progressé de manière constante au cours de l’automne allant jusqu’à doubler dans le cas des autobus.

À l’heure actuelle, l’achalandage se situe à environ 30 % pour les trains et 60 % pour les autobus par rapport à l’achalandage prépandémique.

Pour la société de transport, le contexte actuel est propice à la relance du transport collectif. « La recrudescence de la congestion routière dans la région métropolitaine, qui a de nouveau atteint ses niveaux prépandémiques, ainsi que le prix élevé de l’essence à la pompe sont des incitatifs de taille à troquer sa voiture pour le transport collectif. Les trains et les autobus d’exo sont les meilleurs moyens de déplacement pour éviter les bouchons de circulation tout en contribuant à réduire les émissions de GES », a souligné Sylvain Yelle, directeur général d’exo.

Pendant la période de baisse de l’achalandage liée à la COVID-19, exo en a profité pour lancer le projet pilote exo à la demande à Beloeil et McMasterville. Ce dernier constitue en un service à la demande en fonction des besoins de la clientèle. « Les premiers résultats sont positifs et d’autres zones sont à l’étude pour implanter ce type de services », a déclaré Marie Hélène Cloutier, directrice exécutive de l’expérience client.

Le projet de refonte des réseaux d’autobus suit sinon son cours, alors que la première phase de consultations publiques pour les secteurs La Presqu’Île et Laurentides – Terrebonne-Ouest vient de se conclure.

« Grâce à la participation des citoyens aux consultations publiques, les nouveaux réseaux d’autobus de chacun de nos secteurs sont élaborés selon les besoins réels de la population, ce qui contribue à l’attractivité du transport collectif dans ces communautés », a affirmé Catherine Beaulieu, directrice du développement des réseaux.

Les élections municipales de novembre dernier entraîneront des changements au Conseil d’administration d’exo. « J’aimerais remercier les élus municipaux qui ont servi au sein de notre conseil d’administration au cours des quatre premières années d’existence d’exo », a déclaré Josée Bérubé, présidente du Conseil d’administration d’exo.

De nouveaux administrateurs élus seront désignés par le processus prévu par la loi en début d’année 2022 et entreront en fonction au cours des prochains mois.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...