Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lac St-Pierre: chercheurs, biologistes et pêcheurs à la même table

durée 00h00
6 juin 2012

Par le Courrier Sud

Le moratoire sur le stock de perchaudes soulève beaucoup de questions et de frustration auprès des pêcheurs du lac Saint-Pierre et des associations autour. C’est la raison pour laquelle l’Aire Faunique Communautaire du lac Saint-Pierre (AFC) a tenu deux séances d’information la semaine dernière à Baie-du-Febvre et Louiseville.

Des professionnels tels que des biologistes et des chercheurs étaient invités afin de clarifier les raisons qui ont poussé le ministère à prononcer un moratoire de cinq ans sur la perchaude.

Alexandre St-Yves, directeur de l’AFC, soutient que ces rencontres étaient une porte ouverte pour les pêcheurs afin que ceux-ci puissent poser leurs questions au ministère sans avoir à passer par un intermédiaire. D’ailleurs, la majorité des gens présents à ces soirées étaient des pêcheurs sportifs.

Le biologiste du ministère des Ressources naturelles et Faune (MRNF), Philippe Brodeur, a exposé la situation sur la population de la perchaude. Pascale Dombrowski, biologiste, a quant à elle parlé du cormoran, une espèce d’oiseau considérée comme envahissante au Québec et qui ingère près de quatorze tonnes de petites perchaudes annuellement.

D’autres spécialistes en la matière tels que Pierre Magnan, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie des eaux douces à l’Université du Québec à Trois-Rivières et Stéphanie Lachance, directrice régionale Mauricie du MRNF, étaient présents afin d’apporter des réponses à tout le monde sur l’interdiction de pêcher de la perchaude au lac Saint-Pierre.

À ce sujet, l’AFC ne comprend toujours pas les raisons pour lesquelles la pêche à la perchaude demeure ouverte en aval du pont Laviolette. Alexandre St-Yves révélait que des études génétiques récentes, entre Québec et le lac Saint-Pierre, ont démontré que la génétique était pratiquement la même. Selon lui, le ministère aurait dû fermer partout ou diminuer partout. L’AFC aurait aimé être consulté dans cette affaire de manière à penser une avenue possible pour continuer un minimum d’activité de pêche à la perchaude au lac Saint-Pierre. «Cette décision drastique fera tomber l’économie du milieu», a révélé le président de l’Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre.

Prête à collaborer

L’Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre est prête à collaborer avec le Ministère, dans l’exécution de pêche scientifique qui validerait le rapport émis par le MRNF et par ce fait même augmenterait le niveau d’acceptation de la situation. M. Lévesque rappelle que l’idée n’est pas de confronter le rapport, mais bien d’aider à le valider. Pêcheurs sportifs, commerciaux, pourvoyeurs et centres de pêche, tous se sentent concernés par la situation. La preuve étant que l’Association des pêcheurs du lac Saint-Pierre compte maintenant plus de 1 000 membres à son actif et pense atteindre 4 000 membres d’ici deux mois.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Négociations dans les CPE: la FSSS a demandé la conciliation

Elle aussi impatiente d'attendre depuis des mois que les négociations pour le renouvellement des conventions collectives puissent commencer dans les Centres de la petite enfance, la FSSS a demandé la conciliation. La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), affiliée à la CSN, représente 12 400 travailleuses dans les CPE. Les ...

1 mars 2024

Les prochaines étapes dans le dossier de l'assurance médicaments

Le projet de loi sur l'assurance médicaments que le ministre fédéral de la Santé, Mark Holland, a déposé jeudi à la Chambre des communes n'est que la première étape vers un éventuel programme national de couverture universelle. Mais le projet de loi établit déjà une feuille de route sur la manière dont le gouvernement fédéral compte y ...

1 mars 2024

Les politiciens de tous les horizons ont salué la contribution de Brian Mulroney

L'annonce du décès de Brian Mulroney a suscité des réactions de tous les horizons politiques, notamment sur le réseau social X. L'actuel premier ministre Justin Trudeau n'a pas manqué d'exprimer sa tristesse et son admiration sur le réseau social X: «Brian Mulroney aimait le Canada.(...) Il n’a jamais cessé de travailler pour les Canadiens et a ...