X
Rechercher
Publicité

Une nouvelle entente de principe

354 000$ pour soutenir la réalisation de la mission du Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel

durée 07h00
17 septembre 2021
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Catherine Deveault

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond,  annonce, au nom du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre  responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, un financement de 205 082 $ pour les mois de juillet 2021 à mars 2022, notamment pour soutenir la mission globale du  Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel.

Ce financement découle de la signature, le 22 juin dernier, d’une nouvelle entente de principe entre le ministre Jean Boulet et les carrefours jeunesse-emploi (CJE). 

Cette entente établit les bases d’un nouveau mode de collaboration entre les CJE et le gouvernement du Québec afin d’offrir aux jeunes l’occasion de développer leur plein  potentiel. Plus précisément, l’entente permet la création du Programme de soutien financier  des carrefours jeunesse-emploi (PSCJE), qui permettra notamment la réalisation de leur mission en garantissant un financement adapté aux interventions à mener auprès des jeunes. Ce programme prévoit deux volets de financement : un en soutien à la mission  globale et un en ententes de subvention pour des activités spécifiques. 

À ce financement pour ce CJE s’ajoute la somme de 149 650 $ allouée en 2021-2022 pour le programme Créneau carrefour, piloté par le Secrétariat à la jeunesse. 

« Cette entente historique est le résultat d’une collaboration exemplaire pour revenir au cœur de la mission fondamentale des CJE. Collectivement, nous avons le devoir de  participer activement à l’amélioration du soutien offert à nos jeunes, d’autant plus que le contexte de la pandémie les a particulièrement affectés. Cette entente que nous avons  ratifiée est un geste fort de notre gouvernement à l’égard de la mission des CJE. C’est ce que nous faisons aujourd’hui en annonçant un financement au CJE de Pierre-De Saurel.  Les besoins en matière de main-d’œuvre sont criants, et nous nous donnons les moyens d’agir concrètement, afin que nos jeunes aient notamment accès à des services, pour les guider dans leurs parcours personnels et professionnels. Notre objectif commun est  certainement de pouvoir leur offrir une solution pour qu’ils puissent se développer et  participer activement à la société », mentionne Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi  et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie. 

« Par cette entente historique, notre gouvernement donne dorénavant à tous les jeunes du Québec un accès aux services des CJE. Il s’agit d’un geste important qui leur permettra de participer pleinement à la société et d’atteindre leurs buts professionnels et personnels. Les  110 CJE du Québec sont un levier incroyable pour faciliter l’accès à un emploi et mieux  s’orienter dans les différentes sphères de la vie. Nous avons besoin d’eux plus que jamais.  Cette annonce est directement intégrée dans la vision des objectifs de notre plan d’action jeunesse, dévoilé le mois dernier. Nous sommes dans l’action pour nous assurer que tous  les jeunes s’accomplissent et réalisent leurs rêves », ajoute Samuel Poulin, député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire du premier ministre (volet jeunesse). 

Mission du CJE

Rappelons que la mission des 110 CJE est d’accompagner et de guider les jeunes âgés de  16 à 35 ans afin qu’ils se développent pleinement dans le but de réaliser leurs objectifs. Que  ce soit pour un retour aux études, pour un rétablissement personnel ou pour le démarrage d’une entreprise, les CJE sont l’une des solutions dont disposent les jeunes pour obtenir un soutien personnalisé et adapté à la hauteur de leurs ambitions. 

Le gouvernement du Québec reconnaît ainsi l’apport significatif des CJE, en  complémentarité avec les autres organismes de différents milieux qui interviennent dans le développement de la jeunesse, ainsi que leur expertise pour les accompagner et les  soutenir.

« L’annonce d’aujourd’hui est une très belle nouvelle pour les jeunes de la MRC de Pierre De Saurel. Il s’agit d’un appui financier important qui permettra à notre CJE local d’accueillir et d’accompagner les jeunes dans leurs démarches d’intégration personnelle, sociale,  citoyenne et économique dans notre région », se réjouit Jean-Bernard Émond, député de Richelieu. 

« Plus que jamais, la mission de notre organisation prend tout son sens dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre que nous vivons actuellement. Cette aide financière tombe à  point afin de poursuivre nos multiples projets dans le but d’améliorer, encore et toujours, les services du CJE de Pierre-De Saurel », conclue Mario Fortin, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’Association du transport urbain du Québec rencontre les parlementaires à l’Assemblée nationale 

L’Association du transport urbain du Québec (ATUQ) qualifie de très productives, franches et ouvertes les rencontres de travail sur le transport collectif et ses défis, dont celui de l’électrification des réseaux d’autobus urbain, dans le cadre de la journée avec les parlementaires tenue le 10 mai à l’Assemblée nationale. Plusieurs thèmes ont été ...

13 mai 2022

Legault aux maires: oui au droit de préemption et à l'expropriation

Pour aider les villes à mieux gérer la crise du logement, le premier ministre François Legault s’engage à légiférer rapidement dans le sens de les autoriser à se prévaloir du droit de préemption, une revendication du monde municipal.  Dans un éventuel deuxième mandat, il s’engage aussi à faciliter par voie législative le processus d’expropriation ...

12 mai 2022

Permis d'armes à feu: Ottawa modifie les règles

Le gouvernement libéral a modifié son ébauche de règlement sur les armes à feu, afin de s’assurer qu’un Canadien qui achète une arme possède un permis qui est effectivement valide. Lorsque le projet de loi C−71 a été adopté et qu’il a reçu la sanction royale, en 2019, le gouvernement avait déclaré qu’il obligerait les vendeurs à vérifier la ...