Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Depuis le 1er janvier

Nouveau crédit d'impôt fédéral pour «maisons multigénérationnelles»

durée 18h00
11 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral offre depuis le 1er janvier un nouveau crédit d'impôt pour aider les Canadiens à cohabiter avec leurs parents ou un proche en situation de handicap.

Le «crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles», annoncé en avril dans le budget de 2022, est entré en vigueur le 1er janvier. 

Le nouveau crédit d'impôt vise les dépenses liées à la rénovation d'une maison qui créera un deuxième logement afin de permettre à un aîné ou une personne handicapée de vivre tout près d'un parent. 

Le crédit d'impôt est de 15 % du montant le moins élevé entre les dépenses admissibles et 50 000 $, jusqu'à un crédit maximum de 7500 $.

Le logement admissible doit être destiné à un proche âgé de plus de 65 ans ou qui vit avec un handicap. Il peut s'agir d'un grand-parent, d'un parent, d'un enfant, d'un petit-enfant, d'un frère ou d'une sœur, d'une tante ou d'un oncle et d'une nièce ou d'un neveu.

Ce deuxième logement est défini comme «un logement indépendant ayant une entrée privée, une cuisine, une salle de bain et un espace pour dormir». Ce pourrait être une nouvelle construction ou un logement créé à même un espace existant «qui ne répondait pas déjà aux exigences d’un deuxième logement».

De plus, la maison en cours de rénovation doit être déjà habitée, ou du moins qu'on s'attende raisonnablement à ce qu'elle le soit dans les 12 mois suivant la fin des rénovations.

Certaines dépenses, telles que l'achat d'appareils électroménagers et les frais d'entretien ménager ou d'autres services, ne sont pas admissibles au nouveau crédit d'impôt fédéral.

Le directeur parlementaire du budget a estimé que cette mesure fiscale coûtera au gouvernement fédéral 44 millions $ au cours des cinq prochaines années.

Ce crédit d'impôt faisait partie d'un certain nombre de nouvelles mesures de «logement abordable» promises par les libéraux lors des dernières élections. Elles ont été incluses dans le budget de 2022, en avril dernier.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...

31 janvier 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...