Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le transport collectif : au-delà des attentes

durée 00h00
27 avril 2014
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sébastien Lacroix

Mis sur pied en août dernier, le transport collectif dans la MRC de Pierre-De Saurel connaît un départ sur les chapeaux de roues.

Au départ, l’objectif pour toute une année d’opération avait été fixé à 1200 déplacements. Or, au cours des huit premiers mois d’opération, ce sont plus de 1900 déplacements qui ont été enregistrés à travers les différents villages de la MRC.

De 80 déplacements en août, le service s’est fait connaître au fur et à mesure pour passer à 217 en septembre, à 305 en janvier, puis à 339 en mars. « Notre objectif de départ était d’avoir 120 déplacements par mois », indique le maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis, qui s’occupe du dossier du transport à la MRC.

Ces chiffres sont suffisamment impressionnants pour justifier le retour du transport collectif l’an prochain, puisque le service a déjà atteint un certain seuil de rentabilité.

« C’est clairement un besoin. C’était une demande de la population, mais c’était difficile de quantifier. On peut maintenant voir que c’est une nécessité », souligne le maire Sylvain Dupuis.

« En plus, on peut voir qu’il y a des utilisateurs dans plusieurs municipalités », ajoute Sylvain Dupuis. En effet, les places supplémentaires dans le service de transport adapté pour transiter vers Sorel-Tracy sont utilisées régulièrement à Sainte-Victoire-de-Sorel, Saint-Ours, Yamaska, Sainte-Anne-de-Sorel et Massueville.

« Certaines personnes ont même décidé de se départir de leur deuxième véhicule. Plutôt que de le stationner toute la journée au CIT, ils s’y rendent directement en autobus pour ensuite aller au travail », indique Sylvain Dupuis.

Un service à bonifier?

Il n’est pas impossible que le service de transport collectif de la MRC de Pierre-De Saurel soit bonifié au cours des prochaines années.

« C’est une possibilité qui est à analyser, mais ce n’est pas prévu pour le moment, tempère le maire Sylvain Dupuis. Les chiffres sont au rendez-vous. Ce sera à voir, si le service peut être bonifié d’ici quelques années. »

Des voyages vers la gare de Beloeil, pour que les utilisateurs puissent prendre le train de banlieue en direction de Montréal, figurent notamment parmi les demandes qui pourraient se concrétiser dans une éventuelle Phase 2 du déploiement du service.

La troisième phase du projet-pilote consisterait par la suite à offrir du transport inter-MRC pour se rendre vers Drummondville, pour les gens de Saint-David, par exemple.

Ce pourrait aussi se traduire par le fait de noliser un autobus vers l’Université du Québec à Trois-Rivières avec un retour à Sorel-Tracy les fins de semaine pour les étudiants.

« Il faut d’abord qu’il y ait de la demande, parce que l’objectif c’est qu’il n’y ait pas d’autobus qui roulent vide », insiste le maire Sylvain Dupuis.

 Deux autobus à venir

Le succès du service de transport collectif se traduira par l’achat de deux nouveaux autobus dès l’an prochain. Le premier servira à remplacer un véhicule qui est arrivé à la fin de sa vie utile et l’autre pour répondre aux besoins grandissants.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Dix cas de rougeole au Québec, la vaccination insuffisante inquiète la santé publique

Avec une dizaine de cas confirmés de rougeole, le Québec est l'épicentre de la transmission de ce virus au Canada. Le faible taux de vaccination dans la province inquiète les autorités de la santé publique, mais celles-ci assurent que des protocoles sont en place advenant une explosion des cas.  En conférence de presse à Montréal, lundi, le ...

28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...