Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

3 étapes pour ouvrir une filiale à l'étranger

durée 16h42
5 février 2018

Article commandité

Vous voulez vous développer à l’international ? Vous souhaitez ouvrir une filiale dans un autre pays ? Suivez ces 3 étapes pour ouvrir une filiale à l'étranger.

  1. Effectuez les démarches administratives

Comme la création d’une société, ouvrir une filiale dans un autre pays nécessite d’effectuer plusieurs démarches administratives. Sachez d’abord qu’une filiale est indépendante juridiquement de la maison mère, qui la contrôle néanmoins. Votre filiale aura donc la nationalité du pays où elle sera implantée.

Pour l’ouvrir, renseignez-vous alors sur les modalités d’implantation dans le pays visé (juridique, fiscal, social, économique, etc.) et assurez-vous de remplir tous les critères. Si besoin, notez que des organismes locaux peuvent vous aider dans vos démarches.

  1. Traduisez tous les documents nécessaires

Ensuite, qui dit filiale à l’étranger, dit potentiellement langue étrangère. Si vous décidez d’ouvrir une filiale dans un pays où la langue est différente de votre maison mère, un important travail de traduction vous attend.

En interne, vous devez alors traduire tous vos documents (contrats, procédures, modèles de rapports, etc.). Pour faciliter les échanges, le mieux est de définir une langue commune, qui sera la langue utilisée par défaut entre vos filiales. Souvent, l’anglais tient ce rôle.

Et vis-à-vis de l’externe, vous devez également traduire vos documents, vos communications et tout ce qui concerne votre offre. Attention à produire des traductions de qualité ! Selon les spécificités de votre domaine d’activité, mieux vaut faire appel à un professionnel, comme un cabinet de traduction en assurance très pointu.

  1. Sélectionnez le personnel adéquat

Enfin, vous aurez besoin de personnel pour travailler dans votre filiale à l’étranger. À ce niveau, vous avez le choix entre envoyer vos employés actuels dans votre filiale ou recruter du personnel sur place.

Pour de meilleurs résultats, il est recommandé de combiner les deux approches :

  • Expatriez certains de vos collaborateurs pour coordonner la mise en place de la filiale et s’assurer que les directives de votre maison mère soient mises en œuvre correctement.

  • Si besoin, envoyez aussi les employés spécifiques ayant des compétences de pointe que vous ne trouverez pas dans votre pays d’accueil.

  • Embauchez des employés locaux, qui ont une meilleure connaissance du marché et de la culture. Ils constitueront un réel avantage et complèteront les atouts de vos expatriés.

Conclusion

En suivant ces étapes, vous ouvrirez rapidement une filiale pour percer un marché étranger !

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

28 juillet 2022

Changements climatiques : la Cour suprême du Canada refuse d'écouter les jeunes Québécois

La Cour suprême du Canada a refusé jeudi d’entendre l’appel de jeunes Québécois qui souhaitent traduire le gouvernement fédéral en justice pour ses efforts jugés insuffisants dans la lutte contre les changements climatiques. Comme c’est son habitude, le plus haut tribunal du pays n’a pas expliqué ce qui motive sa décision. L’organisme ...

21 juillet 2022

Hausses d'hospitalisations liées à la COVID-19: le Dr Luc Boileau fera le point aujourd'hui

Le directeur national de la santé publique, le docteur Luc Boileau, tiendra une conférence de presse à 14h00, jeudi, afin de faire le point sur l'évolution de la situation actuelle de la COVID-19 au Québec. Il sera accompagné du médecin spécialiste en santé publique à l'Institut national de santé publique du Québec et secrétaire du Comité sur ...