Publicité
14 février 2019 - 09:00

Pour contrer la pauvreté et l'exclusion

La FTQ remet 22 000$ à Centraide Sud-Ouest et Centraide Richelieu-Yamaska

Par Salle des nouvelles

Au quotidien, l’organisme Centraide et ses nombreuses divisions à travers le Québec peuvent compter sur plusieurs partenaires financiers. L’un d’eux est les Conseils régionaux FTQ de la Montérégie qui a remis deux chèques de 11 000$ à Centraide Sud-Ouest et Centraide Richelieu-Yamaska tout récemment.

Cette somme est issue des profits du tournoi de golf des Conseils régionaux FTQ de la Montérégie (Richelieu, Haute-Yamaska et du Suroît) tenu le 21 septembre à St-Césaire. L’événement avait accueilli 140 golfeurs qui, avec les nombreux commanditaires, ont assuré son succès.

Pour la remise du chèque officiel à Salaberry-de-Valleyfield, on retrouvait Vincent MB Mercille -Barrette, le secrétaire-archiviste de la section locale 6486 des Métallos à la CEZinc et vice-président du Conseil régional FTQ du Suroît, Daniel Demers, le conseiller syndical FTQ de la Montérégie, Steve Hickey, conseiller en développement social et philanthropique de Centraide Sud-Ouest et Colette Cummings, directrice régionale et Daniel Mallette, président du Conseil régional FTQ du Suroît.

Une centaine d'organismes qui luttent contre la pauvreté et l'exclusion sont soutenus financièrement par ces deux Centraide. La vaste campagne FTQ pour Centraide continue son cours dans nos milieux de travail à travers la Montérégie.


« La précarité existe partout, même dans nos milieux de travail. Pour y faire face, nous développons, en partenariat avec Centraide, des réseaux d’entraide dont les délégués sociaux et les déléguées sociales sont la pierre angulaire. Merci aux conseils régionaux d’en assumer la responsabilité et merci à Centraide de nous aider à les aider », a affirmé Daniel Boyer, président de la FTQ, lors du tournoi de golf.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.