Publicité
28 mars 2019 - 08:54 | Mis à jour : 12:34

L’APTS conclut une entente de principe avec le CISSS de la Montérégie-Est

L’APTS est particulièrement fière d’annoncer qu’elle est parvenue à conclure une entente de principe dans le dossier des négociations locales avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est

« Nos membres seront particulièrement contents de mettre cette importante préoccupation derrière eux et de passer enfin à autre chose, a souligné Joël Bélanger, président de l’exécutif local APTS de la Montérégie-Est. D’autant plus, a-t-il ajouté, que les parties sont parvenues à éviter l’arbitrage de justesse, l’accord étant intervenu à la toute fin ou presque de la période de médiation. »

« Cette entente in extremis nous rappelle, a-t-il poursuivi, que la patience et la ténacité sont des vertus en matière de négociation. » Les pourparlers entre le syndicat et l’employeur ont parfois été éprouvants. À de multiples reprises, ce dernier a tenté d’uniformiser les conditions de travail dans tout l’établissement, cherchant à imposer ce qu’il avait négocié avec les autres syndicats. L’équipe de négociation de l’APTS a travaillé fort pour faire valoir la réalité et les besoins spécifiques de ses membres, répartis dans 46 titres d’emploi différents au sein du CISSS.

« En évitant l’arbitrage nous avons également écarté le pire des scénarios, a pour sa part précisé Fabienne Chabot, représentante nationale de l’APTS en Montérégie-Est. Des conditions imposées auraient lourdement hypothéqué le climat de travail des parties, situation qu’il fallait éviter à tout prix. Surtout qu’une convention locale, ça dure tant que les parties ne décident pas de la rouvrir, d’un commun accord. Au lieu de ça, nous avons désormais une vision commune et à long terme de nos relations de travail, sur laquelle nous pouvons envisager de nouveaux rapports. »

« Il appartiendra à nos membres de se prononcer sur l’entente de principe au cours des prochaines semaines, rappelle Fabienne Chabot. Sans présumer de leur décision, j'ai bon espoir qu’ils vont se rallier aux recommandations de leur équipe de négociation, qui a travaillé d’arrache-pied pour obtenir le meilleur des résultats en dépit de toute l’adversité rencontrée. »

Le CISSS de la Montérégie-Est est le 13e établissement à conclure une entente de principe avec l’APTS à travers la province. Cela étant, l’APTS estime qu’il y a dans ces ententes, variées et représentatives, tout un ensemble de modalités dont peuvent s’inspirer les autres établissements du réseau encore en négociation avec le syndicat.

Rappelons que ces négociations locales à travers le Québec ont été rendues nécessaires à la suite de la réforme qui créait les centres intégrés (universitaires) de santé et de services sociaux (CISSS et CIUSSS). Ce faisant, on créait également de toutes nouvelles unités d’accréditation syndicale à l’échelle des nouveaux établissements, situation qui appelait à une renégociation des dispositions locales des conventions collectives.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.