X
Rechercher
Publicité

Par Mélanie Bergeron, biologiste M.Sc.

Des conseils sur la taille et l’entretien des arbres

durée 12h00
2 octobre 2021
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

La biologiste Mélanie Bergeron a préparé des conseils sur la taille et l'entretien des arbres. Ainsi, Néomédia vous retransmet ici l'intégralité de son document. 

L’automne est un excellent moment pour tailler nos arbres. En fait, il s’agit du seul moment où l’on peut couper n’importe quel type de branches, et ce, en ayant un minimum d’effets sur l’arbre.

Pourquoi l’automne?

À la fin de l’été, les arbres préparent des réserves pour l’hiver et rapatrient un maximum de nutriments des feuilles vers les racines. Puis, lorsque ce processus se termine au début de l’automne, les feuilles tombent. Si l’on coupe une branche après la chute des feuilles, les pertes sont donc minimales.

Il est aussi important de procéder aux tailles avant que le bois gèle. Le bois risque de casser s’il est très froid, créant une blessure et une porte d’entrée plus grande aux insectes et maladies.

Règles de base à respecter

Un arbre en santé contient un feuillage abondant. Il est donc important de lui en laisser suffisamment. Il est conseillé de maintenir des branches vertes sur les deux tiers du tronc. Cela veut dire qu’on peut, par exemple, couper les branches à la base d’un tronc sur le tiers de sa hauteur pour faciliter la circulation.

Il est aussi conseillé d’utiliser un outil bien tranchant, idéalement une scie manuelle, pour éviter le déchirement du bois et un agrandissement de la blessure. Les scies à chaînes ou les haches sont à éviter. Puis, pour une cicatrisation optimale, il faut couper la branche selon un angle de 30 o directement au-dessus du bourlet (voir le schéma) et ne rien appliquer sur la blessure. Il est préférable de laisser l’arbre cicatriser naturellement.

Si vous devez couper une branche de forte dimension, une découpe simple de haut en bas risque d’engendrer la déchirure du bois en cours de processus en raison du poids important de la branche. Pour éviter les bris, il faut couper la branche de bas en haut jusqu’au deux tiers de la découpe, puis terminer avec une deuxième découpe de haut en bas.

Si vous coupez des branches infectées par un champignon, tel le nodule noir du cerisier, il est préférable de nettoyer votre outil avec de l’alcool avant de passer à un nouvel arbre afin d’éviter la transmission du champignon. Selon le pathogène, il pourrait être nécessaire d’éliminer ou de brûler les déchets de coupe. Pour en savoir plus sur les maladies des arbres, visitez le www.arbres.ccdmd.qc.ca

Pour finir, il faut veiller à la sécurité de tous avant d’entamer des entretiens importants sur nos arbres. Il faut se tenir à distance des fils électriques. Nous conseillons fortement de suivre une formation et de porter un équipement de protection avant d’utiliser une scie mécanique. Au besoin, n’hésitez pas à faire appel à un arboriculteur de votre région.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 6h01

Les barrières d’accès en santé en images et en mots

Pour souligner la Journée internationale d’action pour la santé des femmes, le Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec  (RTRGFQ) à dévoilé trois bandes dessinées réalisées dans le cadre de sa campagne d’alerte sur les entraves au droit des femmes à la santé. Dévoilées sur le réseau social Facebook, elles mettent la lumière sur ...

26 mai 2022

Une enquête dévoile les intentions estivales des québécois

Événements Attractions Québec (ÉAQ) dévoile les résultats de son enquête réalisée auprès de 1 000 personnes quant à leur intention de participer à des activités touristiques cet été. Alors que les intentions de visites des Québécoises et Québécois s’étaient largement accrues entre les étés 2020 et 2021, ce niveau d’intention se stabilise pour la ...

25 mai 2022

Le Canada arrive 28e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...