Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Texte commandité

Qu’est-ce qui distingue la kinésiologie de l’ostéopathie ?

durée 11h11
2 février 2022

 

Au moment de consulter un professionnel pour soulager une douleur musculaire, il peut être difficile de savoir vers qui se tourner. Les services en kinésiologie et en ostéopathie se ressemblent beaucoup, mais divergent également sur différents aspects. Pour vous aider à distinguer ces deux professions, nous avons fait un survol de leurs différences et similitudes.

La kinésiologie

 

Le travail du kinésithérapeute se concentre sur la santé générale du corps et son action est localisée sur la zone douloureuse du patient. Dans un premier temps, celui-ci exerce avec une pratique passive manuelle ou à l’aide d’appareils — de fitness ou d’électrothérapie, par exemple. Ensuite, celui-ci travaille la mobilité corporelle des patients pour réadapter leur santé physique. Des conseils d’hygiène de vie sont donnés et des programmes d’exercices personnalisés sont prescrits pour permettre une rééducation optimale et favoriser l’adoption de saines habitudes de vie.

Le kinésithérapeute peut agir sur la rééducation du corps humain. Plus spécifiquement, celui-ci peut agir sur la rééducation de la colonne vertébrale ou encore la réhabilitation après un traumatisme, une chirurgie ou un accouchement. Il peut aussi aider les personnes atteintes de brûlures, de paralysie et d’affections respiratoires, circulatoires et rhumatismales.

L’ostéopathie

 

Le travail de l’ostéopathe vise à identifier et traiter les restrictions de mobilité de patients qui peuvent affecter leur structure corporelle. Par le biais d’une pratique manuelle douce, l’ostéopathe a pour but d’apporter les corrections nécessaires afin d’harmoniser le corps humain. Personnalisées aux besoins de chacun, les manipulations exercées peuvent être axées sur le déroulement des tissus, une méthode plus douce et plus lente que les manipulations classiques nommées HBVA (Haute Vélocité, Basse Amplitude). Celles-ci permettent de remonter à l’origine du point douloureux afin de soulager les tensions musculaires.

L’ostéopathe peut agir sur le système neurologique (sciatiques), orthopédique et locomoteur, cardio-vasculaire, digestif et pulmonaire des patients. Celui-ci peut également traiter les personnes qui souffrent de séquelles post-traumatiques, d’états dépressifs, d’anxiété et de troubles du sommeil. Les femmes enceintes et les bébés peuvent également être suivis par les ostéopathes pour, respectivement, le bon déroulement de la grossesse et la présence de coliques.

Les deux disciplines sont donc complémentaires. L’ostéopathie se charge de stimuler l’autoguérison des patients pour maximiser le travail de rééducation en kinésiologie. Des séances avec un kinésithérapeute, un ostéopathe ou les deux en même temps vous aideront à vous sentir mieux.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 janvier 2023

Québec: minorités visibles sous-représentés chez les dirigeants d'organismes publics.

Un nouveau rapport publié lundi constate que les membres des minorités visibles sont encore sous-représentés dans les postes de direction des organismes publics québécois. La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse constate que les obstacles persistent non seulement pour accéder aux emplois, mais encore davantage pour la ...

27 janvier 2023

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux. Le FRAPRU signale que le ...

26 janvier 2023

Mieux manger aide à ralentir le déclin de la mémoire, selon une étude

Adopter de saines habitudes de vie peut ralentir le déclin de la mémoire qui accompagne le vieillissement, y compris chez les individus porteurs d'un gène qui augmente drastiquement le risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer, démontre une nouvelle étude à laquelle a participé un chercheur de l'Université McGill. Une saine alimentation est ...