Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Abeilles et insectes pollinisateurs

Défi Pissenlits: éviter de tondre la pelouse en mai pour aider les pollinisateurs

durée 07h00
10 avril 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les abeilles et les insectes pollinisateurs ont un apport vital pour les cultures. Sans eux, pas de fruits ni de graines pour les céréales ou le tournesol notamment.

Greenpeace notait, dans un rapport de 2016, que « la disparition des abeilles, et plus largement des pollinisateurs, est une catastrophe planétaire qui met en danger l’humanité ».

L’organisme révélait que 75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs. Entre 60 et 90 % des plantes sauvages ont besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire. La valeur estimée du service rendu par la pollinisation dans le monde était estimée à 265 milliards de dollars, selon le rapport.

Au Québec, le Défi Pissenlits a pour but de sensibiliser la population à l’apport vital des abeilles et des insectes pollinisateurs. Durant tout le mois de mai, Miel&Co lance son deuxième événement Défi Pissenlits.

L’an dernier, le défi invitait la population à laisser pousser leur pelouse quelques jours, même quelques semaines au lieu de se dépêcher à la tondre afin de fournir un garde-manger aux pollinisateurs. Et cette année, on demande de nouveau d’éviter de tondre les pelouses durant le mois de mai.

L’organisme souhaite aussi rejoindre le grand public en y ajoutant des activités pédagogiques, des coloriages et des affichettes téléchargeables.

« Jusqu’à présent des dizaines d’entreprises et de villes ont déjà emboîté le pas, notamment Québec, Stoneham, Waterloo et Deschambault-Grondines. Ces villes invitent, elles aussi, leurs citoyens à retarder la tonte des pissenlits », précise le communiqué de Miel&Co.

Durant le défi de l’an dernier, des milliers de personnes se sont procuré l’ensemble Défi Pissenlits, incluant une affichette pour gazon et des semences de fleurs mellifères. Tous ont affiché fièrement leur participation.

« Je suis très contente de l’engouement des gens face au Défi Pissenlits. Lors du premier événement, il y avait des milliers de pelouses jaunes partout au Québec, et même en Ontario. Ainsi, les insectes pollinisateurs ont pu profiter de cette abondante source de nourriture plus que jamais. Les participants quant à eux ont pris conscience de l’importance des pollinisateurs et ont compris qu’il était simple de les aider, en laissant pousser les pissenlits », souligne Christina Fortin-Ménard, copropriétaire de l’entreprise Miel&Co.

La population, incluant les entreprises et les villes, peut consulter le site Web « defipissentlits.com ».

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 mars 2024

Des bactéries intestinales nuiraient aux yeux

Des bactéries ayant migré des intestins jusqu'aux yeux pourraient être responsables, du moins en partie, de certaines maladies dégénératives de la rétine que l'on pensait jusqu'à présent être d'origine entièrement génétique, démontrent des travaux réalisés par des chercheurs britanniques et chinois. Cela soulève l'espoir que ces maladies puissent ...

27 février 2024

La fumée de cigarette et les rayons UV accéléreraient le vieillissement de la peau

L'effet combiné de la fumée de cigarette et des rayons UV semble accélérer le vieillissement prématuré de la peau, prévient une étude dirigée par une chercheuse de l'Université Laval. Ce serait l'une des premières fois que des scientifiques s'intéressent à l'impact combiné sur la peau de ces deux facteurs, qui ont souvent été étudiés ...

27 février 2024

Imposition des dédommagements pour Phénix: entente entre Revenu Canada et l'AFPC

Une entente est finalement intervenue entre l'Agence du revenu du Canada et l'Alliance de la fonction publique du Canada concernant l'imposition des dédommagements versés pour les ratés du système de paie Phénix. Le grand syndicat pancanadien de fonctionnaires se battait depuis longtemps pour que ce dédommagement versé aux travailleurs victimes ...