X
Rechercher
Publicité

Tournée des écoles secondaires 2021-2022

Sensibilisation à la santé mentale : plus de 41 500 ados rencontrés par la Fondation Jeunes en Tête

durée 17h30
5 mai 2022
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Dans le cadre de la Semaine de la santé mentale, la Fondation Jeunes en Tête souhaite faire le bilan de sa tournée provinciale 2021-2022 dans laquelle elle est allée à la rencontre de plus de 41 500 jeunes partout au Québec.

Les ateliers La base pour la santé mentale et Solidaires pour la santé mentale présentés dans le cadre de cette tournée des écoles secondaires visent à promouvoir une santé mentale positive et à prévenir la dépression et l’anxiété.

La Fondation contribue quotidiennement au soutien de la santé mentale des jeunes Québécois, surtout en ce contexte post-pandémie. La tournée 2021-2022 lui permet d’être omniprésente dans les écoles et de s’assurer de se rendre disponible pour les jeunes et leurs parents ainsi que pour le personnel scolaire.

C’est en harmonie avec sa mission que la Fondation Jeunes en Tête est fière de dire que, depuis le mois d’octobre, elle a visité 2 écoles de la région de Laval, ce qui signifie 1 071 élèves ainsi que 31 enseignants.

Développé de concert avec des experts scientifiques, l’atelier La base pour la santé mentale permet notamment de donner une multitude de trucs applicables au quotidien aux élèves de 1re et 2e secondaires alors que l’atelier Solidaires pour la santé mentale apprend aux jeunes de 3e, 4e et 5e secondaires à reconnaître les signes annonciateurs et les symptômes de la dépression ainsi qu’à les outiller pour aller chercher de l’aide.

La Fondation offre ces ateliers, accompagnés d’outils en ligne, pour les parents, les professeurs et les jeunes, tout à fait gratuitement.

Par ailleurs, depuis leur création en 1998, les ateliers de la Fondation Jeunes en Tête ont permis de rencontrer près de 1,3 million de jeunes.

La santé mentale de nos jeunes et la pandémie

Rappelons que la détresse psychologique chez les adolescents est un phénomène qui préoccupait les experts bien avant la pandémie. Or, les deux années de pandémie ont eu des effets accélérateurs sur l’anxiété et sur les problèmes de santé mentale des adolescents.

On constate notamment une augmentation du temps d’écran, en plus d’une baisse importante des activités sportives des jeunes. Il n’est pas surprenant d’apprendre que près d’un jeune sur deux souffrirait de symptômes liés au trouble d’anxiété généralisée ou de dépression majeure depuis les débuts de la pandémie.

« Nous savons que l’école est un lieu important pour aider les élèves à développer leur estime de soi, leur confiance en soi et des bonnes relations avec les autres. Aller à la rencontre des jeunes dans les milieux scolaires nous permet, à la Fondation Jeunes en Tête, d’échanger avec eux dans un contexte propice à l’écoute et à la participation de nos jeunes. », souligne Mélanie Boucher, directrice générale de la Fondation Jeunes en Tête.

« La bonne nouvelle, c’est que beaucoup de chemin a été parcouru pour déstigmatiser l’enjeu de la santé mentale et pour briser les tabous. Avec la pandémie, la santé mentale s’est retrouvée au cœur des préoccupations et on en parle plus que jamais. C’est pourquoi il est crucial de poursuivre notre travail de prévention et de sensibilisation auprès des adolescents, de leurs parents et du personnel scolaire d’élèves tout en continuant d’être présents pour eux. », conclut-elle.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Votre grand ménage du printemps est-il commencé ?

Les beaux jours sont de retour. Il ne reste plus une trace de neige et plusieurs personnes se sont occupées de nettoyer leur terrain. Maintenant que l’extérieur est terminé, il reste l’intérieur de la demeure. Il est de coutume de faire un grand ménage de printemps. Les accrocs du ménage ont certainement déjà débuté avec enthousiasme. Tandis que ...

14 mai 2022

Bébés du Québec: critiques sur le faible pourcentage de détection de la surdité

Deux associations professionnelles québécoises fustigent la lenteur des autorités à élargir l’accès des bébés au Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau−nés (PQDSN), alors que le Québec traîne déjà largement de l’arrière par rapport à d’autres juridictions canadiennes.  L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec ...

13 mai 2022

Forte augmentation de la consommation d’eau à Sorel-Tracy

Des températures chaudes, une absence de précipitations et le remplissage des nombreuses piscines provoquent actuellement une forte augmentation de la consommation d’eau de notre réseau. La Ville de Sorel-Tracy désire rappeler aux citoyens qu'il est primordial d'utiliser judicieusement l'eau potable et surtout, de respecter la réglementation ...