Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon Statistique Canada

Le Québec affiche toujours la proportion la plus élevée de personnes vivant seules

durée 06h59
15 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne

Le Québec est toujours la province qui a affiché la proportion la plus élevée de personnes vivant seules en 2021, soit 19 %, indique Statistique Canada. 

En revanche, l'Ontario et l'Alberta ont affiché les deux plus faibles proportions d'adultes vivant seuls en 2021 — avec 12 % et 13 % respectivement, selon les résultats tirés du plus récent recensement national. Au Nunavut, où on enregistre depuis 2001 la plus faible proportion de personnes vivant seules, ce taux était de 8 % en 2021.

Statistique Canada attribue notamment cette plus grande proportion de gens qui vivent seuls au Québec aux coûts de logement plus faibles, aux crédits d'impôt et à divers facteurs socioculturels, «y compris une plus forte instabilité conjugale». 

«En général, les résidents des centres-villes des grands centres urbains étaient considérablement plus susceptibles de vivre seuls, sous l'effet des logements à forte densité qu'on tend à trouver au cœur de ces centres urbains», précise l'agence fédérale. Ainsi, près de la moitié des adultes vivaient seuls dans les centres-villes de Trois-Rivières (48 %) et de Saguenay (45 %). Des niveaux presque semblables ont été observés dans les centres-villes de Drummondville, de Québec et de Sherbrooke.

Dans tout le pays, 4,4 millions de Canadiens vivaient seuls en 2021, comparativement à 1,7 million en 1981. Ces personnes représentaient 15 % de tous les adultes âgés de 15 ans et plus vivant dans les ménages privés en 2021, soit la plus forte proportion jamais enregistrée, indique Statistique Canada.

Statistique Canada indique par ailleurs que de plus en plus d'adultes d'âge moyen au Canada vivent seuls: la proportion de personnes de 35 à 44 ans vivant seules a doublé de 1981 à 2021, passant de 5 % à 10 %.

On partage aussi le logement
Au Canada, le nombre de maisons partagées par plusieurs générations d'une famille, par deux familles ou plus vivant ensemble ou par une famille vivant avec des personnes avec lesquelles elles peuvent ou non être apparentées a augmenté de 45 % au cours des 20 dernières années. Ces ménages s'élevaient à près d'un million en 2021, soit 7 % des foyers au Canada.

Par ailleurs, près d'un enfant sur 10, de 0 à 14 ans, vivant dans une famille de recensement vivait dans le même ménage qu'au moins un de leurs grands-parents en 2021. 

Les économistes et les démographes ont attribué ces tendances aux salaires qui ne suivent pas la flambée du coût de la vie, ainsi qu'à l'immigration et aux prix élevés des maisons.

Les données de Rentals.ca montrent que le loyer moyen au Canada a atteint 1885 $ par mois en juin, une augmentation de 9,5 % par rapport au même mois l'an dernier. Pour y faire face, beaucoup de Canadiens vivent avec des colocataires ou de la famille – souvent bien plus longtemps que leurs parents.

Et dans certaines cultures, il est tout à fait normal que les enfants restent à la maison jusqu'à ce qu'ils soient mariés.

La cohabitation avec des colocataires était par ailleurs plus courante dans les centres-villes des grands centres urbains, en particulier dans les villes où se trouvaient de grands établissements d'enseignement postsecondaire.

Statistique Canada indique aussi qu'un peu plus de 20 % des enfants d'une famille monoparentale vivaient avec leur père en 2021, comparativement à 14 % en 1981.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

28 juillet 2022

Changements climatiques : la Cour suprême du Canada refuse d'écouter les jeunes Québécois

La Cour suprême du Canada a refusé jeudi d’entendre l’appel de jeunes Québécois qui souhaitent traduire le gouvernement fédéral en justice pour ses efforts jugés insuffisants dans la lutte contre les changements climatiques. Comme c’est son habitude, le plus haut tribunal du pays n’a pas expliqué ce qui motive sa décision. L’organisme ...

21 juillet 2022

Hausses d'hospitalisations liées à la COVID-19: le Dr Luc Boileau fera le point aujourd'hui

Le directeur national de la santé publique, le docteur Luc Boileau, tiendra une conférence de presse à 14h00, jeudi, afin de faire le point sur l'évolution de la situation actuelle de la COVID-19 au Québec. Il sera accompagné du médecin spécialiste en santé publique à l'Institut national de santé publique du Québec et secrétaire du Comité sur ...