Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage Léger

Les Canadiens s'inquiètent de la qualité des soins de santé au pays, selon un sondage

durée 09h00
24 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne

La plupart des Canadiens ne pensent pas que la qualité des soins de santé dans leur province ira mieux, suggère un nouveau sondage, malgré les nouveaux accords fédéraux en matière de santé avec plusieurs provinces destinés à apaiser la crise des soins de santé qui sévit à travers le Canada.

Le sondage réalisé par Léger intervient près d'un an après la proposition du gouvernement fédéral d'un accord de santé de 196 milliards $ aux provinces pour augmenter le financement en santé et remédier à une pénurie croissante de travailleurs dans le domaine.

Les médecins, infirmières et autres professionnels de la santé lancent l'alarme depuis des années contre un manque criant de personnel, qui conduit à un manque de professionnels dans les salles d’urgence et à un manque de soins primaires qui se ressent dans l’ensemble du système de santé.

Le sondage révèle que la population en subit les conséquences, puisqu'un Canadien sur sept craint de ne pas pouvoir obtenir des soins médicaux de bonne qualité si lui-même ou un membre de sa famille en a besoin.

Jusqu'à présent, l'Alberta, la Colombie-Britannique, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse et les Territoires du Nord-Ouest ont signé des accords individuels avec le gouvernement fédéral pour augmenter le financement fédéral de la santé et cibler les points faibles de leurs systèmes respectifs.

Même si les gouvernements montrent une certaine volonté de travailler ensemble pour améliorer la situation, seulement 17% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles estimaient que l'état des soins de santé serait mieux d'ici deux ans.

L'enquête en ligne menée par Léger auprès de 1536 adultes canadiens ne peut être assortie d'une marge d'erreur, car les sondages en ligne ne sont pas considérés comme des échantillons véritablement aléatoires.

Dans le Canada atlantique, 87% des personnes interrogées se sont dites inquiètes de ne pas pouvoir bénéficier de soins médicaux de qualité si elles en ont besoin, contre 62% au Québec.

Les habitants du Canada atlantique et du Québec étaient également plus susceptibles de qualifier leur système de santé de mauvais ou de très mauvais, à 66% et 51% respectivement.

Pendant ce temps, 46% des habitants de l’Alberta et 40% de la Colombie-Britannique ont jugé que leur système de santé était bon.

Léger a demandé aux gens de choisir les mots qui leur viennent à l'esprit lorsqu'ils pensent aux systèmes de santé du Canada : 66% ont choisi «longues attentes», 42% ont opté pour «stressés» et 40% ont arrêté leur choix sur «en échec».

Interrogées sur les raisons expliquant la pénurie de personnel soignant, 67% des personnes ont évoqué les mauvaises conditions de travail dans les hôpitaux, soit les longues heures de travail et un lieu stressant.

Parmi les participants, 40% ont déclaré que le problème était dû aux coupes dans le financement de la santé, et 40% ont imputé la faute aux départs à la retraite entraînés par la pandémie de COVID-19.

L’année dernière, les premiers ministres provinciaux ont exhorté le premier ministre du Canada à négocier un nouvel accord de financement de la santé pour remédier à l’état défaillant de leurs systèmes de santé.

Toutes les provinces, à l'exception du Québec, ont signé l'accord de principe d'Ottawa.

Les provinces ont jusqu'en mars pour signer un accord individuel sur mesure avec Ottawa pour accéder au financement.

Laura Osman, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

durée Hier 18h00

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...