Publicité

14 avril 2020 - 13:26 | Mis à jour : 16:57

COVID-19

Situation dans les CHSLD: l'appel "au sens du devoir " de François Legault à tous les corps soignants inactifs

Par Inès Lombardo, Journaliste

Ce mardi 14 avril, le premier ministre François Legault s'est adressé à tous les corps médicaux inactifs, notamment les médecins spécialistes et les professeurs en soins, pour combler les postes vacants dans les CHSLD, où 1250 préposés manquent à l'appel.

« Notre grande priorité demeure la situation dans les CHSLD. On avait déjà un problème d'attraction de personnel avant la crise », a souligné le premier ministre. Même après une augmentation du budget, les difficultés à combler les postes accumulées aggravent la situation en temps de crise, où le Québec s'aperçoit que le manque de préposés aux bénéficiaires est surtout dû au manque de gens formés.

Ce contexte pousse le gouvernement à lancer un appel général à quiconque justifie d'une expérience en CHSLD ou en hébergement pour personnes aînées. « On est en train de transférer du personnel des hôpitaux dans les CHSLD, mais les besoins demeurent. Même les médecins spécialistes ont une formation généraliste. Ils pourraient venir combler poste préposés bénéficiaires.»

Les entreprises d'économie sociale sont tout autant sollicitées: celles qui procurent des soins aux patients sont aussi appelées à l'aide dans les CHSLD.

Questionné sur l'aide du fédéral par rapport à la situation dans ces milieux, Québec aurait demandé au gouvernement Trudeau combien d'effectif il était possible d'obtenir pour endiguer la crise dans les résidences pour aînés.

Les 2600 enseignants en soins médicaux visés

Si 6000 personnes au total manquent dans le réseau de la santé québécois, comme l'a précisé la ministre de la Santé Danielle McCann, dont 1250 employés juste dans les CHSLD, François Legault a rappelé que 2600 enseignants en soins médicaux étaient également ciblés par ce "besoin de bras", plus criant que jamais en ces temps de pic de cas au Québec. « On ne veut forcer personne, mais nous avons besoin de vous autres dans les CHSLD », a indiqué le premier ministre.

Un décret ayant été adopté en ce sens, Québec a cru bon de préciser que ces enseignants aptes à recevoir la prime de 4% ou 8%.

Les anciens soignants retraités ou retirés font aussi partie des "appelés" du premier ministre aujourd'hui.

Bilan: 14 248 cas au Québec et une redescente lente du pic

Ce mardi, le gouvernement du Québec déplore 75 nouveaux décès, chiffre qui porte le total de morts de la COVID-19 au Québec à 435 depuis le début de la crise. 

Le nombre de cas atteint 14 248, soit une augmentation de 691 cas depuis hier. En tout, 936 personnes sont hospitalisées et 230 sont placées en soins intensifs.Questionné sur la plausibilité du pic de l'épidémie au 18 avril, Horacio Arruda a maintenu que le pic du nombre de cas demeure adéquat pour cette date. Les projections seraient même un peu devancées. « On est dans le pic. On est même en train de descendre mais cette descente sera lente. Même au pic, même à la descente, il faut faire attention. On va faire comme tous les pays du monde, avec une approche progressive et une surveillance encore plus importante qu'au début. 

 

À lire également

Québec élargit la liste des services essentiels

Plus de tests de dépistage et plus de surveillance dans les résidences pour personnes âgées

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Sorel-Tracy Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Sorel-Tracy Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.